lundi 31 juillet 2017

Afrique : diviser par 2 le taux de fécondité en moins de 15 ans .

La CEDEAO (voir ici), 15 Pays africains réunis à Ouagadougou l'ont décidé.



L’information a été donnée par l’Agence de presse régionale (APR). ... l’annonce a été faite par le président du Parlement burkinabè, à la suite d’une rencontre régionale sur la démographie. Ce dernier aurait déclaré que les parlementaires de la Cédéao, de la Mauritanie et du Tchad ont convenu que, d’ici 2030, les parlements devaient inciter les gouvernements à mettre en place des politiques tendant à faire en sorte que chaque femme ait au plus trois enfants pour maîtriser le boom démographique.

Source

Après cette décision, les parlementaires devraient, dans leurs Etats respectifs, adopter des stratégies afin de faciliter un déclin rapide, volontaire, de la fécondité grâce à l’accès universel à la planification familiale, l’augmentation du niveau d’éducation des femmes et le renforcement des efforts pour améliorer la survie de l’enfant.

-------

Ok. En clair, cela signifie commencer tout de suite avec des politiques plus qu'incitatives...contraignantes ?.... à suivre...
(Je la sens mal, l'histoire, là....)