jeudi 29 juin 2017

Un gouvernement vraiment très "Rotschildien".

Florence Parly vient de récupérer le ministère de la Défense. 

Dans le cursus de Florence Parly, on mentionne bien "l'ancienne directrice d'Air France et de la SNCF". On signale également que "son mari, Martin Vial, dirige l'Agence des participations de l'Etat (APE), présente dans les grands groupes de défense français", qu'il est même "membre du conseil d'administration de Thales". Ce qui, par parenthèse, en dit long sur l'endogamie de notre élite.
Mais pour elle, on oublie une casquette: depuis janvier 2016, elle appartient au conseil de surveillance de l’entreprise Zodiac Aerospace. Elle y siège comme représentante du "Fonds Stratégique de Participation", qui n'a rien à voir avec le public Fonds stratégique d'investissement.
Qu'est, en effet, ce FSP? C'est une émanation du groupe Edmond de Rotschild :

 « Le FSP est géré par le groupe Edmond de Rothschild. Regroupant six assureurs majeurs en France (BNP-Paribas Cardif, CNP Assurances, Crédit agricole assurances, SOGECAP (groupe Société générale), Groupama et Natixis Assurances), le FSP est un actionnaire de long terme dans le capital de sociétés françaises ».
Comme député-reporter, nous avons joint le cabinet de Madame Parly, au ministère des Armées : 
Par courriel, son assistante nous a confirmés que, "au jour de sa nomination, le mercredi 21 juin dernier, elle était membre des comités d’administration suivants :
- Depuis 2012 : Administrateur indépendant ALTRAN – Présidente du Comité des nominations et des rémunérations ;
- Depuis 2012 : Administrateur indépendant INGENICO – Présidente du Comité d’audit ;
- Depuis 2016 : Administrateur (représentant le FSP) indépendant ZODIAC AEROSPACE– Membre du Comité d’audit.
Pleinement consciente des responsabilités qui sont désormais les siennes depuis sa nomination en tant que ministre des armées, Florence Parly a décidé de démissionner des instances en question. Il s’agit là d’une évidence au regard de ses nouvelles fonctions.
Outre Florence Parly, c'est également chez Zodiac qu'Edouard Philippe est allé chercher son directeur de cabinet : Benoît Ribadeau-Dumas dirigeait la branche "Système" de Zodiac Aerospace.

Pour revoir la séquence où Elise Lucet tente d'interpeler la baronne Ariane de Rothschild :




1 commentaire:

  1. Les sociétés offshores ne sont pas que mauvaises. Puisque la madame vous le dit. Rendormez-vous tout va bien, on sera bien gouverné. Ça commencera par virer l'APL et ça fera de nouveau sdf en marche...

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.