jeudi 29 juin 2017

Région parisienne, le sens des priorités.

Valérie Pécresse va demander un "état des lieux" du manspreading dans les transports franciliens.
Source

Des commissions de "réflexion" riches de sociologues et psychologues à 300.000 ou 600.000€, des locations de salles pour réunions interdépartementales , des batteries de "sondeurs" en emploi aidé... pour ? Demander à quelques types de croiser les jambes !

Ben ? Quoi ? Normal ! Nous, en Europe nous n'avons pas (encore) ce fabuleux débat passionné sur les toilettes genrées mais nous avons trouvé un autre moyen pour dépenser l'argent public !


La hauteur du débat actuel ? L'entre jambe. 


C'est un cauchemar, cette époque !

D'autant plus que j'aurais pour ma part un autre "état des lieux" à commander à la (im)puissance publique :

"Pourquoi les gens ne prennent plus les transports en commun ?" Source

- la majorité des trajets domicile-travail se fait en voiture pour 74% des Français. 11% se déplacent aujourd'hui en transports en commun, 7% à pied, 4% en moto ou scooter et 3% en vélo. 
- l'usage des transports en commun a baissé au cours de ces douze dernières années : en 1998, 15% des Français se rendaient au travail en voiture.