mardi 20 juin 2017

Prix des produits laitiers, + 51 % sur un an


1) L’indice FAO (qui prend en compte les variations de cinq catégories de denrées alimentaires de base) estime que le prix du panier alimentaire a augmenté de 10 % par rapport à l’année dernière à la même période, et de 2,2 % par rapport au mois d’avril. 

Les produits laitiers explosent tous les scores : leurs prix ont grimpé de 51 % en un an. Ils sont portés par le beurre, dont le prix a été multiplié par deux (lire par ailleurs). 

La hausse est plus modeste pour le lait écrémé en poudre, car l’Europe détient d’importants stocks d’intervention. Source et plus

 +11% C’est la hausse des prix de la viande au niveau mondial sur un an, viandes porcines, bovines et ovines.

+51% C’est la hausse des prix des produits laitiers enregistrée en un an au niveau mondial. 


2) le blé au cours le plus haut. Source




En France, les deux tiers des nappes phréatiques s'affichent à un  niveau anormalement bas.

Il n'a pas assez plu l'automne et l'hiver dernier, ce qui a déjà poussé les prévisionnistes à revoir leurs estimations de rendement à la baisse pour le blé. Et le BRGM précise que le phénomène s'est fortement accéléré en avril et en mai. S'il ne pleut pas d'ici la fin du mois, les dégâts pourraient donc être non négligeables. 

Il fait aussi trop sec dans les grandes régions productrices aux Etats-Unis et en Australie. Outre-Atlantique, l'état des blés de printemps est loin d'être aussi bon que les années précédentes. Conséquence, à la Bourse de Chicago, le prix du blé a augmenté de 15 % depuis le début de l'année.



3) les limites des "circuits courts". Source et beaucoup plus.

....Nous ne pouvons pas nous passer de l’agriculture industrielle qui nourrit tout le 
monde convenablement et pour pas très cher. Nous préconisons donc de la rendre durable de l’amont à l’aval, en arrêtant la course au capital et aux investissements qui oblige à produire toujours plus et mal, la destruction du travail, des emplois, de l’environnement et de la santé des gens...



Amazon devient le premier distributeur de produits alimentaires.

Historiquement quand une entreprise en est là, d'"acheteur" elle devient "producteur".

Think about ! And deal With.

Amazon fixe déjà les prix.



. .je m’interroge aussi sur le partage de la valeur, quand je vois le pourcentage de commission que certaines plateformes Internet prennent sur les ventes pour la seule mise à disposition de leur logiciel, alors que le travail est réalisé par d’autres. ....

------

On va crever de faim . D'abord les pauvres, évidemment. Révolutions, printemps, toussa...





Les bas salaires d'abord ! 


J'allais oublier ......


4) on achète en $ ....même quand on a des roupies ou, pire, des zeuros !



Bon appétit ! 

1 commentaire:

  1. Mais payer les moutons, je crois que c'est encore un coup de daesh 2 en 1

    RépondreSupprimer

Sans modération.....
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.