mardi 27 juin 2017

Paris, migrants, pluie.

Une source sur la porte de  "La Chapelle" .

À Calais, pas mieux... il a fait une chaleur d'enfer ... maintenant la pluie commence à tomber...qui dit pluie, dit boue ... mêlant... déjections en tout genre et misérables paires de chaussettes...

Ingérable, ingéré... je crains des révoltes logiques. "Ils" vont faire comme de coutume, les emmener à 40 km de Paris d'où ces hommes reviendront toujours plus nombreux...

Entre nous, je ne vois pas l'intérêt d'avoir cadenassé (il n'y a pas d'autre mot) les abris de fortune sous le Métro aérien pour laisser tous ces hommes au bord des échangeurs.
Il n'y a même plus de refuge possible contre la pluie...





"Quand j'étais chanteur". 






25 commentaires:

  1. il faudrait faire une grande campagne de sensibilisation en Afrique en montrant ses photos, et ceux qui se noient pour leur montrer à ces pauvres gens qu'ici, il n'y a que la misère, le rejet, la maladie et la mort.
    Avoir de l'immigration je dis oui mais par voie légale mais non massives, dans ces conditions, et avec un déséquilibre hommes/femmes aussi conséquent car cela fait du tort à tout le monde.

    Hieroz

    Hieroz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui!
      L'immigration doit se faire à partir du pays d'origine (demande de visa travail par exemple, puisque notre cher gouvernement estime que nous avons besoin d'immigration). Dans ce cas ce sera une immigration choisie et chacun fera sa part de boulot!! Contrôlée, régulée!!

      Et tous ceux qui rentrent dans notre pays illégalement doivent rentrer. Non pas parce qu'on manque d'humanité mais parce que justement, il est plus humain d'accueillir dans de bonnes conditions que dans celles là!!

      Monsieur Hulot ferait bien de fermer son clapet et demander des comptes à Mme Merkel et aux autres qui je crois ont été d'une TRÈS GRANDE IRRESPONSABILITÉ dans cette affaire!!!
      Renvoyons la balle d'où elle vient, je ne me sens aucunement responsable de ce gâchis humain!!


      Et juste une petite parenthèse,.....encore.........., je n'arrête pas de la dire : ce n'est pas parce qu'on vit à la rue qu'on est obligé de vivre dans des immondices. Trop facile!!!

      Il existe des poubelles et la pauvreté ne justifie pas tout!!

      Moi j'appelle ça de la dégradation, de l'insalubrité, même pour eux, et ça ne contribue pas à donner une image bienveillante et respectueuse des personnes...au contraire!!!

      Bien sûr, nous avons des villes et des gens bien dégueux ici aussi, mais ce n'est ni une raison ni une excuse : la crasse appelle la crasse!!

      Marmotte

      Supprimer
    2. Bientôt Paris c'est Bamako, heureusement que je vis loin de cette ville de merde

      Supprimer
    3. Vous vous souvenez de la vidéo de Merkel et de la jeune "migrante" ??

      Il faudrait ressortir cette vidéo, c'était avant les premières vagues de migrants.

      Supprimer
  2. Ce sont des photos prises où, exactement?

    RépondreSupprimer
  3. J'aillais répondre à qui tu sais, finalement Dieu la rappelé à lui!

    Marmotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :))

      J'ai pensé à toi en écrivant le dernier billet.... il se passe des trucs vraiment pas nets avec ce Macron...

      Supprimer
  4. Alors les Parisiens ça vous fait quoi de vivre dans une ville du tiers-monde, je suis content que ce que vous détestez vienne chier jusqu'à dans vos rue.

    Bombe à l'uranium chez eux, déchet domestique chez vous, je trouve qu'ils sont gentils moi a leurs place j'aurais ramener des poussières de chez eux pour les ramener chez vous.

    C'est quand même bizarre les musulmans Ils vous emmerde, alors qu'ils n'ont pas les moyens de l'OTAN.

    Ne sont pas les indiens qui veux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, c'est un miracle!
      Nous avons eu droit à une deuxième érection, éjaculation.....pardon! Résurrection!!

      MArmotte

      PS : il reste toujours la petite goutte ou bout, un peu comme la goutte au nez. Jamais commencé jamais totalement finit!

      Supprimer
    2. Désolé je ne comprends pas je ne parle pas le langage du cochon

      Supprimer
    3. Déjà tu sais que c'est cochon mais surtout très imagé, c'est un bon point!!

      A mon avis tu devrais aller poster sur les sites de jeux vidéo, c'est plus pour toi!!

      Marmotte

      Supprimer
    4. Nan mais Wendy re'vla le troud'bâal qui recommance à nous polluer avec ces désirs d'invasion et d'aneantissement.

      Supprimer
    5. Marmotte, arrête de parler avec des mystères et dis ce que tu sais ou tais-toi. On n'est pas là pour jouer aux devinettes.

      Supprimer
  5. Cyclades, il fait frais ce soir. Pas de migrants par ici. Plein de touristes occidentaux, on se croirait en aout. Des familles bien blondes avec deux trois filles les cheveux jusqu'au creux des reins qui s'extasient dans une langue de Vikings (laquelle? j'ai du mal à différencier) devant l'agneau du vergers d'en face qui fait béééé en espérant un biberon de lait sous l'ombre des mirabelliers.

    Les villageois ont fini de repeindre les murets de la cour de l'église à la chaux vive, le blanc immaculé contraste avec le mauve et le rouge des fleurs qui bordent la ruelle.

    La petite taverne ouvert tôt dans la saison, devant l'afflux de touristes. Au loin un coucou chante sur fond de grillons.

    J'ai eu la flemme d'aller remplir la jarre d'eau fraiche à la source, alors je l'économise pour le petit dej. Je soir, je me désaltère d'un petit vin blanc du cru qui sort fu frigo.

    La vie est belle.

    Géocédille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas qu'il n'y a pas de migrants dans ton coin qu'il n'y a pas de migrants en Grèce

      Supprimer
    2. À Géocedille :

      Je pensais à toi ce soir car les vacances sont là et hop un commentaire venu tout droit des Cyclades !

      Bon début de vacances à toi et aux tiens, Géocedille !

      Oui, tu as raison, fais nous envie !

      Supprimer
    3. Merci Wendy,
      En fait de vacances je suis en plein chantier.
      Aujourd'hui électricité.
      Demain, enduits de finition, et inch'allah, peinture.
      Heureusement il ne fait pas trop chaud pour travailler!

      J'tenvois un rayon de soleil de l'Égée, il parait qu'il pleut à Paris.

      Géocédille

      Supprimer
    4. Ici c'est irrespirable : chaud et humide ..

      La mairie ne transmet pas la pollution... ;)

      Supprimer
  6. Pendant ce temps on va avoir droit aux campagnes de bénévolat pour nettoyer les plages.

    J'ai montré ton édito avec la compil des bouches incendies ouvertes.

    Elles croyait à une blague, elle née à Montreuil.

    Les gens qui sont en province n'ont pas idées. Voilà pkoi Macron.

    Dans 5 ans , le temps que la lèpre se propage ce sera un peu tard.

    Ça va être chaud les élections en 2022.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop tard, 2022 !

      En ville, ici et ailleurs, c'est n'importe quoi et de plus en plus vite ..

      Supprimer
    2. Il n'y aura pas de 2022 même 2018 n'est pas garanti

      Supprimer
    3. bonjour

      2018,oui

      2022...chaud devant froid derrière

      il y aurra moins d´habitants en 2050

      qu´a l´heure actuelle

      les projections sont basées sur des models stables..

      au train ou vous les évenements cela nést pas sur du tout

      les catastrophes naturelles naturelles ou non vont augmenter de facon exponentielles.

      seule les statistisques peuvent spéculer

      sur ce genre d´opérations

      ps les mort dues aux guerres ne sont pas vraiment repertoriés ceux des catastrophes encore moins

      ca coute cher de compter ce qui ne rapporte pas

      bonne soirée

      thierry

      Supprimer
    4. Je suis d'accord Thierry, les statistiques ne fonctionnent que sur des modèles et des variables "toute chose égale par ailleurs".

      La statistiques peuvent donner une tendance, pas des projections fiables.

      Bonne soirée à toi !

      Supprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.