vendredi 2 juin 2017

Les jeunes mourront jeunes


(Addition, pause à Monaco.)

« En France, un jeune sur cinq a renoncé aux soins. Or un premier indice de la précarité est de ne pas se faire soigner. 13 000 étudiants parisiens sautent quatre à six repas par semaine, faute de pouvoir se les payer ».


Dans les 700 épiceries solidaires tenues par la Croix-Rouge, où les produits s’achètent à tarif réduit, la part des moins de 25 ans est passée de 11,9 % en 2015 à plus de 13 % en 2016. 

Pour ces bénéficiaires, le « reste pour vivre moyen », qui équivaut à ce dont un foyer dispose en fin de mois une fois les charges fixes payées, ne dépasse par 85 euros, à diviser sur trente jours pour se vêtir et se nourrir.

Source


Ainsi, « la pauvreté rajeunit » » en France : près d’un enfant sur cinq vit dans une
 « situation sociale précaire » : « Ce sont principalement des jeunes et des enfants vivant dans des ménages n’ayant pas eu accès à une insertion professionnelle stable qui sont en situation de pauvreté ».

Le nombre de jeunes à la rue augmente, selon des enquêtes des structures d’urgence en ville. Dans les zones rurales, un jeune sur trois n’a pu se rendre à un entretien d’embauche faute de moyen de transport


7 commentaires:

  1. Balle de match2 juin 2017 à 08:04

    Pendant ce temps on accueille toute la misère du monde...

    RépondreSupprimer
  2. Il faudra réduire la retraite des vieux voir les euthanasier voilà comme rendre de l'espoir aux jeunes

    RépondreSupprimer
  3. Je n'arrive pas à lire le nom exact de la bouteille à 100.000 eur, dommage, je voulais en commander une caisse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du Midas Armand de Brigac gold..,

      http://www.dailymail.co.uk/news/article-2332675/British-millionaire-spends-330-000-single-round-champagne--needed-12-staff-help-serve-it.html

      Supprimer
    2. Merci! Bon, c'est pas si cher, c'est quand même 30 litres... :-)

      Supprimer
    3. Merci! Bon, c'est pas si cher, c'est quand même 30 litres... :-)

      Supprimer
  4. Ces étudiants parisiens sont probablement socialistes et macronistes, pourquoi les plaindre ?

    RépondreSupprimer

Sans modération.....
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.