lundi 26 juin 2017

L'austérité c'est la fin du féminisme.

Le gouverneur du Missouri est réputé pour être ultra-conservateur. Et son administration lui ressemble. 
Dans un état où les « pro-life », comprendre anti-avortement, sont nombreux, cette dernière a donc planché sur une loi qui pourrait permettre à un propriétaire d’un bien immobilier qu’il fait louer ou à un employeur de congédier une femme si elle utilise une pilule contraceptive, si elle est enceinte sans être mariée, ou si elle a dû subir un avortement.
Alors qu’une loi  devait être soumise au vote sur le sujet d’ici peu, une séance de l’assemblée locale a réussi à faire repousser la date du vote pour pouvoir ajouter ces différentes notions quelque peu liberticides. La législature locale du Missouri est composée d’une assemblée des représentants, contrôlée par une très large majorité de républicains (116 sur 163 élus), ainsi que d’un sénat où 24 des 34 membres sont issus du Grand Old Party.
Selon plusieurs médias américains, les changements que certains élus missouriens veulent ajouter à ce projet de loi initialement déposé risquent d’avoir un effet de frein sur la procédure. Selon Peter Merideth, un élu démocrate du Missouri, la loi risque d’être bloquée « entre le Sénat et l’Assemblée et finir par mourir d’elle-même« .

.... ce n'est que le début. Je peux le dire comme ça aussi :
"Pas de pétrole, pas de boulot, des marmots".