samedi 3 juin 2017

Davantage de requins à deux têtes.

Bien que les requins à deux têtes semblent tout droit sortis du grand écran, ils existent bel et bien. Selon des scientifiques, ils seraient de plus en plus nombreux à apparaître à travers le monde.

De multiples facteurs pourraient être à l'origine des malformations des requins, parmi lesquels des infections virales, des troubles métaboliques, la pollution ou un patrimoine génétique décroissant dû à la surpêche. Ceux-ci entraînent la consanguinité et, par conséquent, des anomalies génétiques.

Pour M. Ehemann, étudiant de master à l'Institut national polytechnique du Mexique, le coupable de cette présence de plus en plus répandue de fœtus à deux têtes dans la nature n'est autre que la surpêche, puisqu'elle provoque une diminution du patrimoine génétique.

Source


(Sont-ils pubères plus jeunes?) 



Dans la chaîne alimentaire entre le requin et l'homme il reste peu d'espace...
Jdcjdr...

Bien sûr, ces malformations n'ont rien à voir avec la chimie déversée dans les océans et autres Fukushima. Je tenais à le dire. 


5 commentaires:

  1. Tête de moine3 juin 2017 à 03:44

    En quoi la surpêche peut elle leur faire pousser une seconde tête?!...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si M. Ehemann, étudiant de master à l'Institut national polytechnique du Mexique le dit, c'est que c'est vrai ! Pas la peine de discuter, tête de moine !

      http://www.sortirdunucleaire.org/La-mafia-transforme-la

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  2. ""Bien sûr, ces malformations n'ont rien à voir avec la chimie déversée dans les océans et autres Fukushima. Je tenais à le dire. ""

    Wendy, toujours le mot pour rire (jaune) bien sûr!!!

    Bon week-end

    Marmotte

    RépondreSupprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.