vendredi 30 juin 2017

Celui du jour.

Ce n'est plus un gouvernement c'est un Panthéon.



Les citoyens, comme les esclaves, préparent leurs offrandes :

(Source définition d'un Panthéon)

14 commentaires:

  1. Hé bé, à force les fonctionnaires vont partir d'eux-mêmes. J'ai l'impression que ce gouvernement sera bien la purge tant annoncée. Et j'ai aussi l'impression que cela ne procurera pas les effets officiellement escomptés. Et si on parlait de l'argent détourné, de la dette (non pas odieuse) mais dont on pourrait se passer, etc ? tss tss

    Bruno Lemaire serait plutôt cu-bidon à mon sens car il n'est pas une flèche, c'est bien connu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète pas les fonctionnaires ont une telle peur du privé qu'il préfère garder leurs conditions

      Supprimer
    2. Tu sais quoi ? Ça me fait penser à un couple pas loin de la rupture. Avec celui qui veut s'en aller qui n'assume pas et veut faire porter l'échec sur l'autre. Alors il fait tout pour devenir insupportable et pousser l'autre à la faute. Mais tu n'as pas tort, les fonctionnaires sont du genre à s'accrocher de peur de ne jamais retrouver personne...

      ... purée, monde de m....

      Supprimer
    3. Non seulement il pense qu'ils ne vont pas retrouver une place ailleurs, mais ce qui craignent c'est d'avoir à travailler plus, je parle pas des fonctionnaires du genre infirmière qui trime plus que leur paye.

      Mais beaucoup de fonctionnaires pense que dans le privé tu ne peux pas te la couler douce, alors que j'ai croisé plein de gens dans les boîtes privées qui se la coulait douce et qui n'en branlais pas une.

      Supprimer
    4. Faut avouer que s'ils se tapaient des semaines de 70 heures comme moi ou d'autres (bon, je bosse pour moi aussi), ils auraient moins de temps pour chouiner... Effectivement on ne parle pas des infirmières, policiers, militaires, etc.

      Pour autant, ce statut de fonctionnaire me fait penser à une époque où la France avançait et se construisait, non pas comme maintenant où elle part en morceaux. C'était la troisième voie française et ça marchait.

      Maintenant on n'a plus que la voie capitaliste et je pense qu'elle nous mène dans le mur puisqu'elle n'est pas équilibrée.

      Disons que j'ai tout de même du mal à taper sur les fonctionnaires par principe. Mais bon, les temps changent et les fonctionnaires de maintenant ne sont plus ceux d'avant pour qui le service public voulaient dire quelque chose... :(

      Je n'aime pour autant pas cette entreprise de démolition contrôlée. Le peuple n'y gagnera rien et les fonctionnaires auront leur part de responsabilité. Droits et devoirs comme on dit...

      Supprimer
    5. De toute façon c'est mal engagé je ne pense pas qu'il y aura un retour en arrière

      Supprimer
    6. Mouais, pas de retour en arrière. Il faut désormais construire l'avenir et se battre pour celui qui nous convient le mieux...

      Supprimer
  2. Depuis la loi Rothschild du 3 janvier 1973 l'état français sous domination totale de l'axe atlanto sioniste s'endette auprès des banques atlanto sionistes ... et les impôts sans cesse augmentés et renouvelés des citoyens servent à payer les intérêts de la dette ...Quant au petit fonctionnaire de classe C à 1200 euros nets par mois il devra se serrer la ceinture. Si cet inculte a voté pour Macron on pourrait penser que c'est un juste retour des choses ... mais même dans ce cas je le plaindrai ... pauvre pays ... pauvre peuple pour ce qu'il en reste ... trahi, abandonné, vendu, dépouillé ...

    RépondreSupprimer
  3. Ils se prennent pour des demis-Dieux avec pour mission de détricoter la France et toutes ses institutions et symboles pour aliéner sa souveraineté.

    De Rugy a fait hisser le drapeau européen à l'assemblée nationale (il est rétribué 20.000€ par mois +avantages pour trahir les français)

    Hermès-Lemaire veut des juridictions spéciales (d'exception) à PARIS avec la langue anglaise et l'application de la loi de la common law pour juger des contrats internationaux. C'est déjà notre souci car bon nombre de cabinets anglo saxons sans foi ni loi pratiquant la finance islamiste s'installent chez nous voulant modifier notre système judiciaire en se servant comme influenceurs des thinks tank pro-atlantistes.

    Et demain Hermès et Jupiter installeront les tribunaux islamistes avec la langue arabe et l'application de la sharia?

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/06/29/97002-20170629FILWWW00298-le-maire-promet-une-juridiction-speciale-en-anglais-pour-attirer-les-banques-americaines.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Herpès-Lemaire et Micron Jupiler la petite bière... A une lettre près tout prend un autre sens...

      Supprimer
  4. le bal des hypocrites au gouvernement :

    - le texte du franco-algérien Darmanin au sujet de Macron dans l'opinion le 25 janvier 2017 dans une tribune intitulée : "Le bobopopulisme de Monsieur Macron".

    "Comme le caméléon, Macron change, se transforme sous nos yeux. De gauche, il l’est évidemment, par son histoire, ses actes, son créateur. Mais, ce qu’il est, surtout, c’est "populiste" "un populisme light, nouveau, à visage humain, comme aurait dit l’autre : le bobopulisme de Monsieur Macron".

    Puis il prédisait le pire : "Mais derrière ce populisme, se cache le drame de la France : celui de ne pas dire la vérité aux Français, de ne pas faire de réformes, de ne pas préciser ses intentions. C’est la fin de la Ve République telle qu’on la connaît : monsieur Macron n’aura pas de majorité, ou alors de circonstances, et cela durera ce que dure les amours de vacances. Loin d’être le remède d’un pays malade, il sera au contraire son poison définitif. Son élection, ce qu’au diable ne plaise, précipiterait la France dans l’instabilité institutionnelle et conduira à l’éclatement de notre vie politique. Alors dans ce vide, le populisme le plus abject arrivera, celui de Mme Le Pen. À n’en point douter..."

    RépondreSupprimer
  5. we've frozen walt D30 juin 2017 à 09:31

    Ils vont loin dans les détails quand même, hier jeudi, jour de Jupiter, est sortie la photo officielle du jupitérien à l’Élysée.




    RépondreSupprimer
  6. "L'Empire n'a jamais pris fin"

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.