mercredi 31 mai 2017

Les vieux discriminés, dans la rue ?.


La hausse de la CSG de 1,7% concerne les retraités dès que leur revenu fiscal annuel atteint ou dépasse 14375€ pour une personne seule, 22051€ pour un couple. Elle peut donc s’appliquer même à des retraites inférieures à 1000€ net mensuels !!!

Alors que pour les salariés, la hausse de la CSG doit être compensée par une suppression de leurs cotisations d’assurance maladie (0,75%) et de chômage (2,4%), et que des compensations sont envisagées pour les indépendants, rien de tel n’est prévu pour les retraités. Si rien ne change, ils seront donc victimes d’une politique discriminatoire, clairement inégalitaire.

Cette discrimination serait d’autant plus choquante que :

le salaire moyen net est en 2016 de 2002€, alors que la pension moyenne nette de retraite (de la « génération dorée ») se situe autour de 1300€ (1376€ bruts, fin 2015 d’après la Drees) ;

- la hausse de la CSG pénaliserait de nouveau  les pensions de retraite de base et complémentaires, qui ont subi déjà des baisses en 2014, 2015 et 2016 (taux de revalorisation de 0%) et dont de nouveaux grignotages sont programmés pour les secondes jusqu’en 2018 inclus.


C'est Attali, le papa de M. et Minc et tous les autres humanistes du même acabit.

Retraité, prends garde à toi. 

J'ajoute que je n'ai toujours pas saisi comment on paye sa maison de retraite à 2500€ (pas classe, à ce prix!) avec une retraite de 1300€.

Si on possède son pavillon on paye avec et on déshérite ses enfants... mais si on est locataire ?
On finit en mouroir ?



"Réserve vite ta place en Formule 1!!!!"