lundi 29 mai 2017

En marche vers des pénuries d'essence ?




Entre conducteurs contestataires et barrages filtrants, un début de pénurie de carburant pourrait se dessiner, notamment en Île-de-France.

Les grévistes annonçaient ce matin la reprise de leur mouvement avec, faits significatifs de leurs intentions, le blocage de la raffinerie de Grandpuits en Seine-et-Marne et celui du dépôt de la Rochelle.
Alors qu’environ 70% des personnels seraient déclarés grévistes, des barrages filtrants ont été installés devant huit des neuf dépôts pétroliers en Île-de-France, entraînant d’ores et déjà selon le responsable CGT Fabrice Michaud, un risque de rupture d’approvisionnement pour 70% à 80% des stations essence de la région.
De plus, certains salariés du groupe Total sur les sites de sites de Pont-les-Valence, Gennevilliers, Toulouse et Valenciennes pourraient être sur le point du rejoindre la contestation. Une évolution qui ne ferait qu’aggraver la situation, pour le moment encore maîtrisée, du côté des automobilistes.
Ces mêmes conducteurs sont d’ailleurs appelés à rejoindre la protestation des routiers s’ils le souhaitent. Source

-----il n'y aura pas de pénurie de quoi que ce soit ! Pas en période électorale ! 
BFM en parle ? Je ne sais pas, je boycotte ! :) 

Les pénuries viendront en leur temps...

2 commentaires:

  1. C'est vrai qu'avant en marche il n'y avait jamais de pénurie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben... ou est le problème?

      C'est la France en marche, pas la France en voiture!

      C'êtait clair non?

      Non?

      Les gens sont jamais contants.

      Géocedille

      Supprimer

Sans modération.....
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.