jeudi 25 mai 2017

De la culture à la multi-culture.


L'AFP en parle aussi. Le dernier maraîcher quitte Saint-Denis.

Je connais ses Champs. Des oignons, des salades en pleine zone urbaine. Je ne dirais pas "ville".

J'ai regardé ces Champs sous tous les angles possibles. Je n'ai jamais vu quelqu'un entrer et voler.
Je ne dis pas que cela ne se produisait pas mais je ne l'ai jamais vu.

Il n'y avait pas de fers barbelés ou de palissades surmontées de tessons de bouteilles. Non, parfois, les  vieilles barrières étaient même trouées sur plus de 1,5 mètre... alors, les gens qui passaient et moi nous regardions les laitues...

Je suis très très curieuse (péché mortel). La Ville de Saint-Denis vaut le détour quand on s'intéresse aux gens, aux environnements, à la vie.

Je n'y vais plus car l'ambiance est trop rude pour moi maintenant. Mais l'avoir visitée de long et de large m'a beaucoup appris.

Je suis triste, un peu...les Champs du maraîcher c'était vraiment beau à tous points de vue.