lundi 29 mai 2017

Colombey, reconstitution du délit.




L'ADN va permettre d'identifier l'homme qui a vandalisé la tombe du général de Gaulle, samedi dernier en fin d'après-midi. L'homme, un trentenaire selon divers témoignages, avait craché deux fois sur la tombe après avoir brisé la croix chrétienne qui la surplombait. Selon France 3 Grand Est, le résultat de l'analyse de ces échantillons sera connu mardi 30 mai.  
Après son méfait, filmé par la vidéosurveillance, il avait rejoint son véhicule, une Peugeot 306 où l'attendait un autre individu. Recherché pour "dégradation aggravée", "violation de sépulture" et "tentative de vol", car il a également tenté de s'emparer de drapeaux français et de bonbons chez deux commerçants de Colombey, l'homme risque jusqu'à 5 ans de prison. 
:))
Tout y est ! On visualise bien la scène ! :))
Un acte politique ? :))