vendredi 14 avril 2017

Vendredi Saint.


33Pierre, prenant la parole, lui dit: Quand tu serais pour tous une occasion de chute, tu ne le seras jamais pour moi. 34Jésus lui dit: Je te le dis en vérité, cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. 35Pierre lui répondit: Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous les disciples dirent la même chose.

Puis il renie 3 fois avant le chant du coq. 

Il faut mourir pour ressusciter.
Il faut trahir pour rester en vie. Se trahir et trahir. De petites trahisons, pas toujours récompensées de 30 deniers. Des compromis et des compromissions. Une palette de gris.

Ce Vendredi Saint est le jour du Sacrifice pour la Rédemption.
Chacun de nous fait des sacrifices à sa mesure. Par amour le plus souvent, pour quelqu'un d'autre que soi. Le plus souvent pour ses enfants.

Matthieu 27
46Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? 47Quelques-uns de ceux qui étaient là, l'ayant entendu, dirent: Il appelle Elie. 48Et aussitôt l'un d'eux courut prendre une éponge, qu'il remplit de vinaigre, et, l'ayant fixée à un roseau, il lui donna à boire.…

L'homme trahit et se compromet mais dans son cœur garde toujours un peu d'empathie et de bonté.
Traîtrise, reniement, cruauté, bêtise, bonté, bienveillance.

Quand le Christ appelle Dieu, un homme lui donne à boire.
C'est la Réponse Divine.

Le Vendredi Saint est un concentré d'humanité.