jeudi 6 avril 2017

Quand les universités diplôme les activistes.

Bienvenue dans le monde de la post-intelligence.
Un monde criard dans lequel le slogan remplace l'argument.

Source. FDS.

À la question « Qu’est ce qui est important pour vous, et pourquoi ? » posée lors de son inscription à l’université de Stanford, Ziad Ahmed a répondu en écrivant cent fois #blacklivesmatter. Il a été reçu.
Commentaire du comité d'admission de Stanford :


« Tous ceux qui ont reçu votre demande d’inscription ont été épatés par votre passion, votre détermination (…) et votre cœur. (…) Vous êtes tout simplement une recrue parfaite pour Stanford. Vous apporterez quelque chose d’original et d’extraordinaire sur le campus. » lui a notamment répondu la deuxième meilleure université des États-Unis (classement de Shanghai).


 Sur son profil Instagram, on le voit en photo aux côtés de Barack Obama ou d’Hillary Clinton. Il est un activiste pour la cause des musulmans américains et du combat contre les stéréotypes raciaux. En 2015 - à 18 ans - , il co-fonde Redefy, un site internet pour matérialiser son combat et mettre en avant ses idéaux. Il y explique vouloir «travailler pour combattre la haine et faire accepter les différences.» Au même âge, il est invité à une conférence TedX au Panama pour raconter son quotidien d’ado musulman aux États-Unis.

-----

Tu as un enfant en âge d'aller à la fac ? Ok. Tu comprends ce que tu dois faire....
Ça serait moi, je pense que je viserais directement Singapour. Sans blague. Le niveau va péricliter complètement...

Je vous rapelle qu'inscrire son enfant à l'université aux USA coûte extrêmement cher ! 
L'UCLA me demandais bien plus que 120.000$ de frais d'inscription il y a déjà longtemps.....je n'ai pas pu payer, je suis donc allée dans une autre université en Amérique du Nord...

(Je n'en peux plus...)

1 commentaire:

  1. "(Je n'en peux plus...)"

    Perso, j'en suis à rigoler à chaque fois que je vois un truc comme ça tellement c'est ridicule. C'est un des signes que la fin est proche... :))

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.