samedi 15 avril 2017

Présidentielle : le parti pris médiatique

N'oublions pas la main invisible du Mr Holland derrière tout ceci.
Ne pas sous-estimer ce gentil plaisantin, se souvenir de DSK, du PS, du discours du Bourget, des 49-3, des mises à mort des toréadors, bref, simplement utiliser sa mémoire.

Un second tout JLM-MLP est possible. La marge d'erreur des sondages, eux-mêmes falsifiés, est entre 3 et 5%, sans oublier la "pondération" inhérente à l'exercice et appliquée de façon obscure par les instituts. (En clair recette de cuisine-statistiques entre amis).

Que veulent les maîtres ? Plus d'Europe ? Détruire l'Europe ? La France dans la rue ? Un reset ? La continuité ? La sortie de l'Euro à terme pour laisser le $ comme seule monnaie d'échanges (et de guerre).

La crise comme la guerre est déjà mondiale... La France existe comme territoire, mais n'existe déjà plus vraiment en tant que peuple uni dans une cohésion nationale....

Holland veut détruire ce qui reste....? L'idée, le but, l'histoire, le lien .... ?

Donde vamos ?



Pays fragile ?

Réponse bientôt.

[je donne mon sentiment juste comme ça parce que je me prends trop au sérieux :) :

quand j'écoute Cheminade, Asselineau, Lassalle, Artaud, NDA je les trouve meilleurs que les "grands candidats". On se moque de Cheminade et on porte Musk au pinacle, pourquoi ? C'est un parti pris qui ne tient pas sur grand chose. Lassalle. dans un autre registre, est un type simple et pondéré, animé d'une foi en l'être humain qui force le respect, Asselineau tient son projet, Artaud recadre le débat sur dominant-dominé, on peut comprendre. NDA tient la rampe.
Évidement je voterai pour un grand candidat, et ce, simplement dans l'espoir d'évincer Macron dès le premier tour. Mon souhait est qu'on en soit débarrassés au second tour.
Ensuite on pourra y voir plus clair. :) ]