dimanche 30 avril 2017

le grand effacement s'attaque à l'architecture.


Plutôt qu’utiliser ce qu’il qualifie de symboles du passé, un architecte hollandais a choisi d’orner la façade d’un de ses immeubles de 22 emojis, les célèbres icônes des messages électroniques.

 À en croire l‘architecte, les jeunes et les étudiants de l’école toute proche apprécient l’initiative, estimant avoir échappé à «un autre de ces bâtiments ennuyeux».

source