dimanche 23 avril 2017

Jour J.

Le consulat de France à New York évacué suite à une alerte à la bombe.


Je ne parle pas du malien hier, Gare du Nord, qui voulait peut-être attaquer au couteau des voyageurs ou des policiers. Pourquoi ? Parce que la Gare du Nord est déjà passée dans une autre dimension. Il faudrait que je vous raconte mon dernier passage au niveau des RER. 
La Gare du Nord c'est un genre de pays à elle toute seule. Croyez moi, c'est très spécial. J'y ai même pris un fou rire, si, si ! Tellement c'est hors pensées cohérentes, plutôt que de fuir, j'ai ri. 

À mon avis ce malien était vraiment perturbé, parmi les centaines milliers de maliens qui passent par là. La plupart totalement à l'ouest (pour le coup, c'est ça). Perdus. Complètement désorientés. Ils errent. Sans but, pendant que les anglais descendent de l'Eurostar avec leur valises à roulettes en titane. Eurostar qu'on a mis en cage, oui, l'Eurostar est en cage et le Thalys aussi, mais un peu moins.
La Gare du Nord ressemble aux gares de l'Inde mais en moins gai. En carrément flippant. :) 

Depuis quelques semaines on nettoie le sol, Gare du Nord, suite aux nombreuses plaintes de cet hiver concernant la saleté. :)

Les bidon-villes Roms de l'A15 doivent être détruits paraît-il. Je suis absolument contre. Ça fait 8 ans que ça dure. De superbes villages organisés, des constructions intelligentes toujours détruites pour être reconstruites quelques semaines après. C'est faire le mal pour le mal. C'est tout.

Soit on laisse une bonne fois pour toutes soit ... Soit quoi, au fait ?

Maintenant on fait la même chose avec les camps de toiles des sub-sahariens (A1). Là, le souci, enfin le mien,  est qu'il n'y a pas de construction, donc de socialisation, d'organisation comme les Roms en produisent. Bref, on arrache les tissus et on les met où les gens ? 

Où qu'on les "mette", qu'on les "range", ils reviennent et quand ils reviennent ils sont plus nombreux que la fois précédente. L'effet boule de neige ? 

Je vais voter dans l'espoir d'arrêter ce massacre. Un massacre à tous points de vue et sous tous les angles de vision. 

Un massacre humain, un massacre sanitaire, un massacre de notre quotidien qui n'a plus rien de normal et ce, pour quiconque, un massacre environnemental, un massacre économique, des crimes en cascade contre tous et au bénéfice de personne. (Je ne côtoie pas la finance internationale ;) 

Je vais donc voter. Si rien ne change en profondeur, croyez moi, les gens qui n'ont rien à perdre prendrons automatiquement ce qu'on ne leur offre pas.

À la Gare du Nord c'est déjà la guerre. Il y a du pillage organisé dans certaines boutiques de la "Galerie Marchande". Cette même galerie reste ouverte, pourquoi ?

C'est un leurre, une vitrine pour les étrangers. La réalité c'est la misère, les vols et la violence chaque jour accrue.

Où sont les sociologues distingués ? LOL ! Ils ont peur ! Point barre. 

[N.B. : je ne vous mens pas.]

Je vais donc voter. En 2022 ce sera démographiquement trop tard. Et démocratiquement aussi
sûrement.



-------

Joachim DU BELLAY   (1522-1560)



Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :

Plus mon Loire gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la doulceur angevine.