vendredi 10 mars 2017

Vers la préférence nationale ?

;)

Afin de  :

  • Lutter contre le travail illégal et contre les fraudes au détachement de travailleurs, afin que les entreprises franciliennes maintiennent leur compétitivité,
  • Introduire des clauses dites « Molière » sur les marchés qui le permettent, à savoir s’assurer que l’ensemble des ouvriers comprennent et parlent le français, et, si c’est impossible, imposer la présence d’un interprète.

Ceci est défini comme : "la clause Molière", soutenue par les LR.
Réaction du préfet, région Rhône-Alpes  :

"Cette clause, susceptible de créer une discrimination fondée sur la nationalité des entreprises candidates, est contraire aux principes constitutionnels de liberté d’accès à la commande publique et d’égalité de traitement des candidats."
Car si le recours à des travailleurs étrangers (ou "détachés") fait débat, ce n'est pas illégal. Le préfet balaie également l'argument de la "sécurité" des ouvriers. Source 2


Deux régions, la Normandie et les Hauts-de-France, ont adopté cette clause avant Auvergne-Rhône-Alpes.
Maintenant, l'IDF ! 
----- 

Halte à l'odieuse discrimination !!!!
Ceux qui ont vécu des chantiers avec des travailleurs étrangers apprécieront.


Défendons nos travailleurs étrangers ! 
Et la remittance, alors ? 
Et le travail au noir ? Et l'absence de déclaration des travailleurs à l'URSSAF ?
Vraiment c'est insensé de rendre obligatoire le français en France ! Ce n'est plus la France !


4 commentaires:

  1. foutage de gueule total.

    RépondreSupprimer
  2. Laissons les travailler...c'est une mesure idiote et populiste; il vaut mieux les voir travailler sur les chantiers quelque soit leur langue, que faire du trafic dans les halls d'immeubles; en revanche faire la chasse aux faux accidents de travail des immigrés du bâtiment qui retournent au pays en percevant les pensions de France pour vivre aux frais de la princesse.Faire la chasse aussi au travail au noir, ou aux entreprises du bâtiment qui font faillite et se réinstallent sous un autre nom, dans un département limitrophe, après avoir laissé des ardoises ...(fréquent dans notre région milieu portugais)

    RépondreSupprimer
  3. Você sempre nos odeiam por causa da final do Euro? :'(

    RépondreSupprimer
  4. Des non-solutions à de vrais problèmes. Il n'y a pas besoin de déclamer des poèmes pour bétonner la France et y stocker autant d'Afrique que possible. Ni la France, ni l'Afrique n'en demandait tant...

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.