mercredi 22 mars 2017

Un steak pourri, 6 millions de brésiliens touchés.

Toute la filière est désormais plongée dans l'incertitude. Le ministre Maggi, lui-même gros producteur de soja, se dit moins préoccupé par l'impact de la crise de la viande sur la balance commerciale brésilienne que par les conséquences sur l'ensemble du secteur, qui emploie, selon lui, 6 millions de personnes. Une chute de 10 % des exportations de viande pourrait entraîner la perte de plus de 400.000 emplois au Brésil, selon les économistes du cabinet de consultants GO Associados. Le tout alors que la situation économique du pays est déjà très difficile.
Source

Pour rassurer l'opinion publique en plein scandale de viande avariée, le président du Brésil s'est montré devant les caméras, dégustant un barbecue dans un restaurant. 21 entreprises brésiliennes sont suspectées d'avoir vendu et exporté de la viande périmée, parfois contaminée à la salmonellose, avec la bénédiction d'agents d'État corrompus. Source
TAFTA, CETA...toussa...



Je ne pense pas qu'en Inde ce soit mieux qu'au Brésil... 

Les américains rêvent d'exporter davantage de bœuf transgénique....
Jdcjdr....