vendredi 24 mars 2017

Trump en souffrance

Epine dans le pied supplémentaire de la Maison Blanche, le bureau du budget du Congrès, organe indépendant chargé d’estimer le coût et les conséquences de tout projet de loi, a rendu jeudi soirses conclusions sur la version amendée du texte républicain. Verdict : le nombre de non-assurés supplémentaires générés par cette loi reste colossal - 24 millions d’ici 2026. En revanche, les économies réalisées chutent fortement, passant de 337 milliards de dollars en dix ans dans la version originale à 150 milliards de dollars. De quoi renforcer l’opposition des ultraconservateurs, farouches partisans de la réduction des dépenses publiques. Les Américains, eux, semblent avoir déjà tranché : selon un sondage de l’université Quinnipiac, publié jeudi, seuls 17% soutiennent le plan républicain. Un plan jugé également désastreux par les professionnels de santé. 

Même dans le camp républicain la réforme de L'Obamacare ne passe pas. Une Source

Visiblement ulcéré par les atermoiements du Congrès, Donald Trump a semblé hausser le ton jeudi soir, sifflant la fin des négociations. Son directeur du budget, Mick Mulvaney, a ainsi fait savoir que le président exigeait un vote ce vendredi à la Chambre des représentants pour remplacer et abroger Obamacare. Si le plan républicain venait à être rejeté, a ajouté Mulvaney, Trump serait prêt à passer à autre chose et à laisser en place la réforme de son prédécesseur.



Il a du mal....



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Modération en place !

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.