lundi 6 mars 2017

Quand on met la démographie sous le tapis.

En 1970, un scandale éclata à la Réunion: des milliers de femmes avaient été avortées et stérilisées, souvent sans leur consentement, avec le soutien des pouvoirs publicsSource

....Bientôt, on évoqua le chiffre de 8000 avortements par an, pour 16.000 naissances annuelles sur toute l’île de la Réunion. Le chiffre est tout à fait crédible, lorsqu’on sait qu’un seul médecin de la clinique avait pratiqué un peu moins de 900 avortements pendant l’année 1969, soit trois par jour, et que le nombre de journées d’hospitalisation était mystérieusement passé de 4000 en 1968 à 44.000 en 1969, dont la moitié pour des interventions en gynécologie.
Le scandale prit une tournure politico-financière. Les patientes étaient couvertes par l’Assistance médicale gratuite, et chaque avortement était facturé à la Sécurité sociale entre 500 et 1000 francs. Des centaines de millions de francs avaient ainsi été détournés par les médecins réunionnais, tous blancs ou presque, qui vivaient comme des nababs.
.....cette campagne d’avortements et de stérilisations sauvages était soutenue par le pouvoir. Le docteur Alain Ladjadj, arrêté alors qu’il tentait de fuir l’île, déclara: «La Sécurité sociale, le président du Conseil général m’ont donné le feu vert pour les stérilisations.» A un autre moment, il dit: «Tout le monde savait. Si j’ai agi ainsi, c’est parce que j’étais couvert.» Il ajouta: «L’avortement est la seule solution valable au problème démographique tragique dans ce département.»



....sur l'île de la Réunion on expliquait que «le problème numéro 1, c'est la démographie». Dans «Une politique pour la Réunion», on écrit que «les femmes de la Réunion ont eu des enfants sans compter», et déplore «le manque naturel de souci des Créoles en matière de sexualité». On reprend là de vieux cliché sur la«sexualité tropicale débridée et infantile qu’il fallait discipliner et gérer».
La politique «antinataliste» conduite à la Réunion reposait sur tout un réseau de médecins rabatteurs, qui allaient chercher les jeunes femmes, et sur des institutions semi-officielles, comme l’Association réunionnaise d’orientation familiale, qui diffusait des tracts où on voyait des Noires pauvres submergées par une misérable marmaille, avec comme seul slogan: «ASSEZ !» 


.... des rapports qui décrivaient la population créole comme composée de «femmes débiles, amorales, cyclothymiques» et d’hommes qui ne sont que «paresse, veulerie, éthylisme et violence
....le cadre intellectuel qui a permis cette campagne eugéniste :  L’idée, répandue, que «la surpopulation est la cause principale de la pauvreté dans les pays sous-développés». Alors même que les démographes assurent, au contraire, que c’est le développement qui réduit la natalité.
En 1965, lors d’une conférence internationale à Belgrade, les représentants américains déclarent qu’un «accroissement constant de population est générateur de troubles permanents, de 
révolutions mettant en cause les ordres établis et la sécurité des intérêts des grandes puissances industrielles»
Le gouvernement indien s'engage à stériliser ses hommes, et à la fin des années 1970, plus de 8 millions de vasectomies ont été imposées. Les Etats-Unis ont initié des campagnes similaires à Porto Rico, où on dit qu’un tiers des femmes ont été stérilisées de 1936 à 1968.


....ce que Michel Foucault appelait le «biopouvoir», revient, à travers l’affaire réunionnaise, sur ce moment sordide de l’histoire occidentale, que même le féminisme français de l'époque, à commencer par le MLF, a négligé. L'auteure étudie les «liens entre situation coloniale, racialisation, misogynie, mépris de classe». Et elle appelle de ses vœux une politique qui ne serait plus obsédée par «la gestion du ventre des femmes».



------ deux idéologies se télescopent pour éradiquer la pauvreté : 

1) la limitation des naissances par les avortements et la stérilisation des deux sexes. Méthode forte.
2) la limitation des naissances par la croissance économique et le développement. Méthode douce. 
La méthode 1 ou 2 n'ayant eu aucun effet notable sur l'explosion de la croissance démographique, je pense que les "maîtres" ont lâché l'affaire ! 
Il fallait davantage de stérilisations ou davantage de développements, chacun son camp !
Je ne crois ni à l'une ni à l'autre des deux méthodes. Je pense que la sélection naturelle se suffit à elle même. La sélection naturelle c'est beaucoup de facteurs mis ensemble. 
Les valeurs sociétales du groupe, le niveau d'éducation, l'accès à la nourriture et à l'eau, l'environnement naturel plus ou moins sain, l'accès aux soins, la volonté politique.... 
Je note que cette explosion démographique incontrôlable était un problème majeur des années 70 sur tous les continents, bien documenté par tous, bien ciblé et qu'en 2017 le même problème submerge les discours sur la planète entière. 
Que serait la "migration économique" sans sa pression démographie ? Rien, absolument rien.
Une solution ? 

(Personnellement, à choisir,  je suis pour les méthodes "dures" mais ensuite. ...On me dit .. "Qui es-tu pour décider?".....Toussa...je réponds "quel intérêt de mettre au monde des malheureux ?" "Oui, mais tu ne sais pas ce qu'ils pourraient faire" "oui, mais je sais ce qu'ils ne feront pas" "oui, mais tu n'es pas Dieu" .... Etc.... Je suis pour un sévère contrôle des naissances......quoi qu'on m'en dise je ne vois pas ce que la folle démographie mondiale a apporté au monde si ce n'est son épuisement .... Tapez moi sur les doigts si vous voulez...et j'ai vraiment adouci mon discours ! Croyez-moi ! ;)  

16 commentaires:

  1. oui mais qui doit vivre et qui ne doit pas et qui decidera et toi sera tu la ou?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La loi naturelle.

      Supprimer
    2. Limiter les naissances ce n'est pas tuer les gens !!!! Ho ho ho !!!!!????

      Supprimer
    3. sauf si les entre nous decident de rester entre eux.de plus il y a plusieurs inconnues qui laisse presumer serieusement que la decision n appartient meme plus a ces gens la.disparition des especes acceleree, nature qui deperie a vue d oeil soleil qui devient blanc etc etc.le hasard c est une fois.j oubliait folie humaine plus plus plus mais ça c est pas nouveau.

      Supprimer
    4. Conscience et la dignité , font mieux qu'enfants et misère . Sauf si l'on se place du coté de ceux qui pensent que la CAF et consort sont des puits sans fond .
      Je pense être aussi dure sans l'exprimer que toi Wendy .

      Supprimer
    5. Et curieusement... Nous sommes des femmes !
      Nous ne élevons que le nombre d'enfants que nous pouvons assumer dans la dignité l'amour la présence la responsabilité ....

      Tout est dit Charlie !!! Merci !

      Supprimer
  2. Croissez, multipliez. Il devrait y avoir un petit alinéa précisant que sur une île ce n'est pas une bonne idée.

    La Réunion avec bientôt son million d'habitants sera un vrai bonheur. Du béton, des voitures partout, un volcan au milieu et la CAF pour faire tenir le tout. Il restera peut-être quelques touristes s'ils ne préfèrent pas aller à Maurice. Pourvu que ça dure...

    Le welfare-state est la pire des catastrophes qui soit. Regardez le sort des noirs aux USA. Avant les allocs, leur taux de mariages était supérieur à celui des blancs. Ils intégrés petit à petit la classe moyenne. Maintenant papa-Etat a remplacé papa tout court. 14 millions de petits noirs avortés. La culture rap. Les revendications. A peine mieux du côté des blancs qui ont presque bouffé leurs acquis.

    Une grande réussite que tout cela. Vraiment. L'enfer est pavé de bonnes intentions.

    (Oui, oui, on sait de qui tout est la faute, pas la peine de le redire encore et encore. ;) )

    RépondreSupprimer
  3. Oui mais non, car on vit dans l'idéologie capitaliste alors si on réduit, qui va payer nos pensions??? Et la dette???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paradoxalement, si, puisqu'ils sont vierges de toute dette en arrivant ici. Mais ce sera intenable sur le long terme. C'est déjà intenable d'ailleurs.

      Supprimer
    2. Tss tss... Ils ne sont pas vierges de toute dette,,,,.. Triple peine !

      Supprimer
    3. Non, quand ils arrivent, le système financier peut les endetter à la même hauteur que n'importe quel européen et continuer à faire gonfler la bulle jusqu'à ce qu'elle fasse plop voire même générer un peu de croissance artificielle en bétonnant.

      Qu'ils s'endettent pour venir, peut-être bien. Ce serait plus rentable à terme pour nous de leur redonner l'équivalent du coût de leur migration, même un peu plus et de les renvoyer en première classe chez eux.

      C'est plus humain cet avenir pour tout le monde s'ils restent ? Non, je ne crois pas.
      http://www.deagel.com/country/France_c0072.aspx

      Au début, je ne comprenais pas d'où venaient ces prévisions...

      Supprimer
    4. J'avais mis cette info il y a au moins 18 mois ici.

      La question à se poser maintenant :

      "Quelle population restera en France ?"

      Métissée, musulmane, blanche et chrétienne, africaine évangélistes? ........

      :))

      À l'époque je ne m'étais pas posé la question c'était avant la "vague migratoire"....

      Maintenant je me la pose.

      Supprimer
    5. Les vagues migratoires ont souvent repoussé les populations d'origine un peu plus loin. Les vagues de germains poussés par les huns n'ont pas aidé l'empire romain...

      C'est le camp des saints. Si le choix n'est pas fait de préserver l'Europe, il faudra accepter de disparaitre. Du moins, en partie. Du moins, sur ces territoires. L'Europe occidentale deviendra une annexe de l'Afrique. Il faudra moins d'un siècle pour voir du brun brésilien partout et la disparition des derniers chrétiens au profit de l'Islam. Un Brésil musulman quoi. C'est plausible.

      Après est-ce que les élites accepteront cela ? Est-ce vraiment dans leur intérêt d'aller aussi loin ? Car pour faire tourner un pays développé, donc préserver leur richesse et atteindre leur rêve qu'est l'immortalité, il faut des populations avec certaines capacités intellectuelles.

      Ça dépend s'ils ont déjà ce qu'il faut pour s'enfuir dans l'espace. Je ne plaisante même pas... Ou alors on vit juste une fin de cycle et les zélites iront se planquer dans le tunnel du gothard avec des danseuses et les plans des technologies pour le prochain cycle. Allez savoir...

      En attendant, à court terme, on voit un peu ce que sera notre avenir avec ce qui se passe aux USA. Finalement, la guerre civile reste entre blancs. Les autres ne sont que des forces d'appoint et de déstabilisation. Ah, ces possédants ! ;)

      Supprimer
  4. Une population de survivants,voilà ce qu'il restera.
    Parce que une fois de plus Dieu aura eu pitié de nous.
    Désolé,Wendy.
    Je ne suis pas aussi optimiste que toi.

    RépondreSupprimer
  5. L'humanité plus elle augmente, plus elle devient débile. Ca doit l'effet idiocratie.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.