jeudi 2 mars 2017

Quand affamer c'est mieux que remigrer.


La maire (LR) de Calais, Natacha Bouchart, a signé ce matin un arrêté visant à interdire la distribution des repas aux migrants, conformément à son intention exprimée hier lors de la venue du ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, dans sa ville. Source
Malgré le démantèlement de la « jungle » de Calais, en octobre dernier, et l’absence aujourd’hui de tout dispositif d’accueil, quelques centaines de migrants sont toujours sur place. Deux cents à trois cents repas sont distribués par jour par les associations locales d’aide aux migrants, notamment près de la zone d’activité Marcel Doré. 

----- l'iniquité. Une source

Mais enfin ! Ce n'est pas comme ça !!!!!! C'est de pire en pire....on attend les camions poubelles ? 





Ils n'inversent plus les valeurs, ils les brouillent. Ils les effacent. Ils effacent les valeurs.



9 commentaires:

  1. Il fait beau de nouveau sur l'Egée... la migration reprend. Pas d'hirondelles pour l'instant. Juste ceci :

    https://youtu.be/zAWY-ULtWAw

    Géocédille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va finir comme le veut l'EI : cannibales !
      Ou assimilés....

      De toutes façon symboliquement c'est bien ce qu'il se passe...

      Supprimer
    2. Un cineaste grec, Nicolaos Koundourou est mort il y a peu.

      C'etait un intellectuel grec de gauche classique, ancien resistant, ancien de la guerre civile contre la monarchie britannique, déporté dans une ile prison pendant la dictature des colonels.
      Un gars très sympa, progressiste, 'citoyen du monde' comme on dit, qui était passé à la TV pour nous expliquer combien il était important d'ouvrir les frontières aux migrants et aux réfugies, à quel point les chrétiens étaient des hypocrites quand ils parlaient d'un cote dAiler son prochain et de l'autre voulaient filtrer qui entre...

      Nikos (le diminutif de Nicolaos en grec) a changé d'avis assez brutalement quand un groupe de migrants s'est introduit chez lui, l'a menacé pour qu'il ouvre son coffre (les Grecs gardent leur argent chez eux). Dans la panique il se rrompe de code. Les crapules lui cognent alors la tête à pleusiers reprises contre le mur. Il finit par ouvrir le coffre. Après avoir raflé le butin, au liu de partir, ils tentent de l'étouffer avec un coussin ainsi qu'un ami qui était présent.

      Son ami meurs mais Nikos survit. Il gardera le visage tuméfié pendant un mois, mais surtout l'âme brisée et ses illusions envolées.

      Dans une interview il raconte comment il considérait désormais s s idées d'avant comme des lubies d'adolescent.
      Il raconte comment, a un feu, il avait donné une piece à un Pakistanais qui voulait lui laver le pare-brise alors qu'il ne voulait pas. Le Pakistanais lui avait jeté sa piece à la figure.
      Il avait alors bondi de sa voiture, chopé le Pakistanais par la nuque, et trainé par terre pour qu'il ramasse la pièce, sublergé de haine et de rage.

      Les illusions, c'est dangereux. Nikos est mort sans doute de viellesse et sans doute aussi de désillusion.

      C'est dangereux pour soi, comme pour les autres. Aimer son prochain ne signifie pas se comporter de façon suicidaire. Se faire des illusions sur son prochain, c'est se préparer à la décéption, la haine, voire la destruction.

      Aime ton ennemi, ne signifie pas, oublie qu'il est ton ennemi et ça ne veux pas dire non plus, met en danger tes amis.

      Géocédille



      Supprimer
    3. Je suis d'accord !

      Il vaut mieux se comporter dignement et remigrer que d'affamer.

      Se comporter en s'aidant de sa réflexion pas de sentiments plaqués qui en fait n'existent pas puisqu'ils ne sont pas partagés.

      Aimer son prochain c'est le respecter suffisament pour lui donner des limites.

      Là, il n'y a plus de limite. Le fait qu'il n'y ait plus de limites dans un sens les ôté dans l'autre.

      Ce maire agit n'importe comment, hors limite humaine parce que le flot des migrant est inhumain et donc insupportable.

      Dans supporter il y a porter. Porter sur.

      Quel pays, quelle communauté peur porter ce flot ininterrompu ?

      Aucun aucune.

      Les choses qui ont le sens de la destruction détruisent tout sur leur passage.

      On assiste à la destruction de la civilité.

      De la civilisation.

      Supprimer
    4. Et oui, Nikos Aliagas, prends en de la graine....

      Supprimer
    5. Ils viennent en ennemis, ils viennent piller, ils viennent conquérir. Le fait que leurs ennemis ne les respectent pas et les prennent pour des faibles qui ont besoin d'aide doit décupler leur violence. Et je les comprends, je n'aime pas être humilié non plus.

      1) couler les bateaux d'ONG complices.
      2) choper ces clandos et leur donner l'équivalent du coût de leur voyage et zou dans l'avion vers chez eux (moins cher que ce qu'ils coûteront s'ils restent, chiffré à +1 million € par tête de pipe par un journal anglais).

      Supprimer
  2. we've frozen walt D2 mars 2017 à 10:14

    Pour ceux que ça intéresse, tous les chiffres dans les pdf :

    Ministère de l'Interieur
    Immigration, asile, accueil et accompagnement des étrangers en France Ministère de l'Intérieur

    http://www.immigration.interieur.gouv.fr/Info-ressources/Donnees-statistiques/Donnees-de-l-immigration-de-l-asile-et-de-l-acces-a-la-nationalite-francaise

    RépondreSupprimer
  3. Notre devoir en tant qu'humain est d'aider notre prochain, en effet. Notre prochain est d'abord le SDF FRANCAIS, le pauvre Français, le vieillard français qui vit dans le dénuement. Le reste n'est qu'hypocrisie et inversion des valeurs. Et le choc en retour va être violent.

    RépondreSupprimer

Modération en place !

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.