mercredi 8 mars 2017

Médicaments, pertes et profits.

Premier groupe industriel de santé dans le monde avec des activités qui vont des médicaments aux prothèses en passant par des produits grand public, Johnson & Johnson (71,9 milliards de chiffre d'affaires en 2016) a vu les plaintes dont il fait l'objet multipliées par près de quatre, pour atteindre un volume de 104.700. Ce qui a entraîné une augmentation de 480 % de ses frais de justice, à 817 millions !
Cette explosion des plaintes est principalement liée au Risperdal, un médicament antipsychotique dont les ventes sont de l'ordre du milliard de dollars. Quelque 18.500 hommes traités avec accusent le produit de leur avoir fait pousser des seins et reprochent au laboratoire d'avoir volontairement minimisé cet effet secondaire.
Or, le Risperdal a déjà un lourd passé judiciaire à son actif, car, alors qu'il est indiqué dans le traitement de la schizophrénie et des troubles bipolaires, J & J en a fait une promotion agressive auprès des médecins pour traiter l'hyperactivité et le déficit d'attention chez les enfants entre 1994 et 2005, alors qu'il n'était pas autorisé chez les enfants. A l'issue de dix ans de procédure, J & J a été condamné à verser 2,3 milliards de dollars.
Outre les effets secondaires du Risperdal, les autres affaires en suspens portent sur le Xarelto, un de ces nouveaux anticoagulants accusé de provoquer des saignements incontrôlés (17.000 plaintes).
Côté produits grand public, c'est un talc utilisé pour l'hygiène féminine qui est accusé d'être cancérigène (cancer de l'ovaire). Selon les cas et les tribunaux, J & J a été innocenté ou au contraire condamné.
Enfin, toujours dans le domaine gynécologique, ce sont des mèches (implants) vaginales défectueuses qui sont accusées de causer des douleurs chez les patients. J & J a déjà été condamné à verser des dizaines de millions de dollars, mais le montant final dépendra du nombre total de plaintes.
Source

"Aidez-nous à construire un monde meilleur en 2020" (J&J)

------ beaucoup d'enfants sont devenus "hyper actifs" il y a une quinzaine d'années, beaucoup de femmes enceintes sont devenues diabétiques depuis 3-4 ans, beaucoup de personnes âges de plus de 65 ans sont devenues Alzeimer ....

Et J&J vend toujours de la très bonne lessive... 

1 commentaire:

  1. Le TDAH en soi n'est pas vraiment une maladie, c'est une meilleure adaptation à un système qui n'est pas sédentaire et encagé comme le nôtre. Un peu comme la tendance à l'obésité. Il est favorisé aussi par la consanguinité entre personnes atteintes par le TDAH.

    Si jamais un âge glaciaire revenait en Europe, un blond aux yeux bleus avec TDAH et tendance à l'obésité aurait bien plus de chances de survie. Et de loin. A l'inverse, dans une société comme la nôtre qui ne peut l'envoyer à la guerre, la chasse, bref loin, on le drogue. Et en plus yabon bizness.

    Je connais une femme atteinte par ce syndrome qui jusqu'au diagnostic ne comprenait pas pourquoi elle n'arrivait pas à s'adapter à la société. Un des aspects intéressants était son côté très volage. Valait mieux pas la marier... :o)

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.