vendredi 24 mars 2017

Londres: quand certains expriment leur joie.

Source

Des musulmans ont exprimé leur joie après l'attentat de Londres. Un peu partout sur cette pauvre planète.
(Images de capture d'écrans ci-dessous.)

Ce qui m'a le plus frappée n'est pas ceci. C'est que le maire de Londres, comme tous les politiques occidentaux, se contente, avec exactement les mêmes éléments de langage,  de déclarer que nous devons tous apprendre à vivre avec le terrorisme.
Pas le terrorisme islamique. Avec, disent-ils, le "terrorisme".
J'ai pensé à mon ami algérien qui m'a dit "tu n'as encore rien vu, ça a commencé comme ça en Algérie". ..

Vivre dans la peur, sachant que la peur est un magnifique outil d'asservissement.

Quand on a peur, nous perdons la dignité. Ne serons dignes que ceux qui vivent dans l'Olympe, les dignitaires protégés des vicissitudes de ce monde.

À terme, et quoiqu'il arrive, le terrorisme islamique scellera la fin de la démocratie.

C'est mieux dans un monde contraint car il faut des dictatures quand les ressources se font rares.
Quand la chaîne alimentaire se brise, il faut contenir la populace.



HS.