mercredi 8 mars 2017

L'institut Pasteur et les virus égarés

Un fleuron de la recherche française.

Selon les informations du Parisien, cette enquête préliminaire a été ouverte le 19 décembre 2016 à la suite d'un signalement de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). L'Institut avait oublié de lui signaler un incident lors du transport d'un virus.
Le 11 octobre 2015, un chercheur de l'Institut Pasteur de Corée a transporté clandestinement trois tubes de Mers Coronavirus, responsable du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, à bord d'un vol Séoul-Paris. Pire, ce virus est resté ensuite une semaine sur une étagère du bureau d'un chercheur de l'Institut sans aucune précaution... Tout cela en dépit des règles du Code de la santé publique. Finalement, la direction de l'Institut a décidé de détruire en douce les trois échantillons, sans en informer au préalable l'autorité sanitaire, et sans déclarer l'incident sous les 48 heures, comme l'impose la loi.
Oui, plusieurs incidents ont déjà été signalés à l'Institut Pasteur. En 2014, 2 349 tubes de virus du Sras, un autre coronavirus qui provoque des pneumopathies, avaient été perdus. Là encore, l'Institut avait mis deux mois pour prévenir l'ANSM. En 2003, une pandémie de Sras, née en Chine, avait touché quelque 8 000 individus et causé la mort de plus de 800 personnes, principalement en Asie. Heureusement, le potentiel infectieux des tubes perdus était "nul", selon les experts indépendants saisis par les autorités sanitaires.
En février dernier, un nouvel incident s'est produit. Après avoir remarqué un problème de cadenas dans un congélateur, un écart d'inventaire de dix tubes d'Ebola a été constaté... Des défaillances qui ont poussé l'Inspection générale des affaires sociales à demander un "plan d'action" pour "garantir la traçabilité des échantillons biologiques" à l'Institut Pasteur. Source
----


Ce que je comprends, c'est que les gars font ce qu'ils peuvent avec un budget resserré.
L'année prochaine ils iront en voiture à Séoul pour pouvoir continuer leurs recherches, 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans modération.....
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.