mercredi 22 mars 2017

Les OGM rendent-ils l'Humain OGM ?

Source

Les régulateurs américains ne sont pas prêts pour évaluer les nouvelles techniques utilisées pour produire nos aliments ou modifier l'environnement.

Comme la viande de laboratoire, par exemple. 
Bovins sans cornes. Bactéries modificatrices. ...Des dizaines de produits futuristes sont développés à l'aide de nouveaux outils comme le CRISPR (sequençage ADN, en court) et la biologie synthétique. 

Les entreprises cherchent à commercialiser toujours davantage de ces produits et une grande question se fait jour : Qui va les réglementer ? 

Un nouveau rapport publié par l'Académie nationale des sciences indique que les organismes de réglementation américains doivent se préparer à évaluer de nouvelles plantes, des animaux et des microbes qui atteindront le marché dans les cinq à dix prochaines années. 

 "Tous ces produits ont le potentiel d'être bénéfiques, mais comment peut-on en être certain ?
(l'université d'état de la Caroline du Nord).

Voici quelques produits pour lesquels les organismes de réglementation des États-Unis ne sont pas préparés :

Des bactéries vivantes qui agissent comme des médicaments. Les changements dans les vastes communautés de microorganismes qui vivent dans et hors du corps humain peuvent contribuer aux soins des maladies, mais les scientifiques ne comprennent pas encore toutes ces relations complexes. Ce sont des des bactéries génétiquement modifiées pour soigner toute une gamme de maladies du cancer à la maladie métabolique. ...ces microorganismes vivants pourraient se retrouver dans les eaux usées et éventuellement dans l'eau potable. 

La FDA réglemente déjà les animaux transgéniques - ceux avec de l'ADN ajouté à partir d'une espèce différente, comme le saumon génétiquement modifié. On propose maintenant que chaque modification du génome d'un animal soit soumise à l'approbation.

les cultures génétiquement modifiées traditionnelles sont actuellement surveillées par l'USDA. 
La création de ces cultures implique habituellement l'insertion de gènes provenant d'autres espèces. Mais jusqu'ici, les aliments contenant des gènes n'ont pas été soumis à la réglementation parce qu'ils ne contiennent pas d'ADN étranger.  
DuPont Pioneer utilise CRISPR pour rendre le maïs plus résistant à la sécheresse. 

 Cette semaine, Memphis Meats a annoncé vouloir commencer à vendre de la viande de poulet issue de cellules animales cultivées dès 2021.
La société fait partie d'une poignée de startups visant à développer des protéines animales qui ne nécessitent pas des méthodes agricoles traditionnelles... on ne sait pas très bien comment ces produits seraient réglementés. 



(Forcément, on va beaucoup moins s'attacher à nos animaux domestiques ! ;)



Le ministère de l'Agriculture des États-Unis contrôle la viande, les produits laitiers et les œufs, tandis que la FDA surveille les additifs alimentaires et les produits fabriqués à partir de cellules humaines. 

La viande de laboratoire tombe dans une zone réglementaire grise.  

Le consommateur aime à acheter les fleurs qui sont toujours en fleurs, et des plantes "fabuleuses" ...Étant donné que ces plantes génétiquement modifiées ne posent pas de risque pathogène, aucune approbation réglementaire n'est actuellement exigée aux États-Unis. Mais on craint que ces plantes puissent avoir des effets potentiellement nocifs sur la faune naturelle si elles se retrouvent à l'extérieur du domicile. 

L'idée est que les organismes hériteraient des gènes auto-limitants qui conduiraient vers l'extinction.

----- 

Une autre idée des mutations et de la dépopulation. Nous sommes entrés dans la Re-création.

La genèse 2.0  

Le paradis à jamais perdu car il ne sera plus jamais le notre. 

Pourquoi les religions vont-elles s'éteindre ? Parce que l'humain n'est plus l'humain.

La seule religion qui viendra sera celle de la poursuite de l'immortalité. Il n'y aura plus de culte des morts en 2200. Faute d'hôtels 

En même temps il n'y aura plus de poulets, d'abeilles et de pissenlits...



1 commentaire:

  1. Ne vous inquiétez pas le "problème" sera bientôt réglé définitivement :

    http://www.theaustralian.com.au/higher-education/frank-fenner-sees-no-hope-for-humans/news-story/8d77f0806a8a3591d47013f7d75699b9

    Une petite centaine d'années, tout au plus...

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.