lundi 27 mars 2017

La grande faim qui vient.

« Nous subirons la même destinée que les habitants de l’île de Pâques. Le changement climatique ne fait que commencer mais on en voit déjà les effets spectaculaires sur les phénomènes météorologiques. »
« L’homo sapiens aura peut-être disparu d’ici cent ans. Beaucoup d’autres animaux disparaîtront, c’est une situation irréversible, je pense qu’il est trop tard. J’essaie de ne pas trop le dire parce que des gens tentent de faire des choses mais ils ne font que repousser l’inévitable. »
Pour Fenner, les effets du dioxyde de carbone, la consommation débridée et l’augmentation régulière de la population humaine rendent notre présence intenable pour la terre, à très court terme, y compris pour nous-mêmes :
« La population continue d’augmenter à sept, et bientôt huit et neuf milliards. Il y aura de plus en plus de guerres liées à la nourriture.
Les petits-enfants des générations actuelles vont vivre dans un monde bien plus dur. »
Source et plus 

Offert par NoMad, merci !

-------

On joue aux cartes ? Les guerres pour se nourrir arrivent. Source Ugo Bardi .


Les zombies font écho. Pourquoi ? 




Déjà en cours. Venezuela mais pas que ! 

L'apocalypse de l'assiette, les zombies de l'holodomor global..
Fukushima rompt la chaîne alimentaire, le dérèglement climatique assoiffe définitivement le MO, la Chine pollue toutes les rivières jusqu'à la mer, le commerce alimentaire mondial contraint l'accès à l'alimentation.

Nous mangeons sous condition. Soyons sages, tel est le message...