dimanche 19 mars 2017

La faillite d'EDF c'est la faillite de l'État.


Bientôt, EDF devra lancer le plus grand, le plus complexe et le plus coûteux programme de sortie du nucléaire et de gestion des déchets radioactifs sur terre.

Mais alors que l'Allemagne a réservé 38 milliards d'euros pour démanteler 17 réacteurs nucléaires, la France n'a réservé que 23 milliards d'euros pour démanteler ses 58 réacteurs. 
Lorsque les coûts réels se feront jour, ils pourraient rimer avec la faillite de la société.

Selon la Commission européenne, la France estime qu'il faudra 300 millions d'euros par gigawatt (GW) de capacité de production pour démanteler un réacteur nucléaire. Cela est bien inférieur à l'hypothèse allemande à 1,4 milliard d'euros par GW et à celle du Royaume-Uni à 2,7 milliards d'euros par GW.

Pourquoi EDF a-t-elle sous-estimé les coûts de démantèlement Et le stockage des déchets? 

 Les 23 milliards d'euros de provision pour le démantèlement et le stockage des déchets sont une somme importante pour une entreprise qui a des emprunts énormes et une dette énorme, qui est actuellement de 37 milliards d'euros. 

Déjà, Standard and Poor et Moodys (les deux plus grandes agences internationales de notation) ont réduit la solvabilité d'EDF suite à la décision malavisée de la société d'aller de l'avant en essayant de construire deux autres réacteurs Areva (EPR)  (Hinkley Point, Royaume-Uni).

tout changement significatif dans le coût du démantèlement aurait un impact immédiat et désastreux sur la cote de crédit EDF - quelque chose que la société endetté ne peut tout simplement pas se permettre. 

EDF est déjà en difficulté financière. Outre le renflouement de l'entreprise française Areva, EDF doit non seulement supporter l'énorme fardeau financier de son nouveau réacteur à Flamanville, mais aussi payer pour prolonger la durée de vie des centrales nucléaires françaises existantes (jusqu'en 2025 ), pour un coût de 55 milliards d'euros. 

Entre-temps, le coût estimatif de la gestion des déchets radioactifs augmente régulièrement. Le coût des déchets comprend trois éléments: le démantèlement, le stockage du combustible usé et des déchets et leur conditionnement avant leur élimination. 

 Le régulateur nucléaire français (ASN) affirme que le stockage et l'élimination sont des problèmes beaucoup plus importants et coûteux que le démantèlement des réacteurs. 

les déchets nucléaires doivent être déplacés vers une nouvelle installation qui n'a pas encore commencé à être construite. 

 l'Autorité française chargée de l'élimination des déchets du pays (Andra) a récemment augmenté le coût estimatif du dépôt national de déchets nucléaires à Cigéo à 25 milliards d'euros. EDF doit en payer la majeure partie. Bien que de 5 milliards d'euros supérieurs à que ce que prévoyait EDF, l'entreprise semble encore sous-estimer les coûts qui devraient encore augmenter considérablement.

Cela aura de profondes conséquences pour l'Etat français, qui participe à EDF. Source


Dampierre.
--------

Et pour le contribuable !???

Areva, l'Afrique, Uramin, EDF.... Des pompes à fric...Lauvergeon est toujours présidente de commissions x ou y, les factures EDF restent impayées pour beaucoup de nos concitoyens, la France est truffée de site de "déchets" nucléaires.

Et ce n'est que le début des ennuis.... 2017-2027 : si nous n'avons pas disparu suite à un "accident" nous risquons de payer une bien trop lourde facture... Les deux sont possibles aussi ! ;) 



5 commentaires:

  1. L'électricité nucléaire, c'est moins cher, nous a-t-on seriné pendant des années.

    C'est sûr, ça été moins cher pour papy Mougeot.

    Mais l'ardoise des résiduts radioactifs (dechets+centrales) ce sont des centaines de générations qui vont le la payer, en pognon et en santé. Marci papy Mougeot!

    Une société qui ne se préoccupe que de l'immédiat est vouée à la catastrophe.

    Géocédille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Imagine ce que nous laissons à nos enfants... Invraisemblable...

      Supprimer
  2. On va la jouer positif pour une fois en causant nuke.

    Les russes ont par hasard créé le break event en matière de traitement des déchets radioactifs :

    http://fr.rbth.com/2015/07/17/des-scientifiques-russes-realisent-une-percee-dans-le-traitement-des-dechets-nucleaires_258859

    Ils ne savent pas encore trop bien comment ça se passe au niveau atomique, mais ça marche.

    Miracle !

    Une solution aqueuse, un laser, et la matière est passivée.

    Nous sommes dimanche, on allait pas en rajouter après les fils d'hier.

    Bizz

    Tof

    RépondreSupprimer
  3. Montant de la fausse dette de la France : 2 160,4 milliards €

    A nous de virer TOUS ces politiciens franc-maçons et de les juger TRES sévèrement, eux et leurs familles (nos enfants se font chemtrailiser tous les jours, il est normal que leurs enfants, quel que soit leur âge, paient très durement le jour où on va reprendre nos vies en main). Les français récupèreront ce qui leur a été volé et en plus on pourra s'occuper de la sortie du nucléaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fausse dette de la France, soit la dette publique n'est rien comparée à la vraie dette privée celle des banques (produits dérivés notamment). Cette dette sera honorée en appliquant la directive Brrd, soit en piquant les économies des français.

      La problématique d'EDF rejoint la réflexion précédente, à savoir qu'Edf est au cœur de la création de richesse en France, c'est à dire pas de richesse sans industrie énergétique. Or, la directive européenne mets en faillite l'ensemble des producteurs d'électricité européens (bien qu'il semblerait que sa dernière mouture va faire évoluer les choses). Donc la problématique de la gestion des déchets s'ajoute à ce foutoir, mais ce n'est pas seulement le pb d'Edf, mais bien celui de la Nation qui doit surtout retrouver sa souveraineté en matière énergétique et économique.
      Steph

      Supprimer

Sans modération.....
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.