samedi 25 mars 2017

Guatemala : 40 Jeanne d'Arc.

Ce mardi 7 mars 2017, 80 adolescentes ont fugué de leur foyer « foyer sûr, vierge de l’ascension » pour dénoncer l’exploitation sexuelle, les viols et violences dont elles sont victimes à l’intérieur même de ce centre d’accueil pour mineurs. 60 d’entre elles ont été ramenées de force par la Police Nationale Civile, puis enfermées à clé dans une petite pièce. 
Dans la matinée du 8 mars, un incendie (que certains disent volontaire) s’est déclenché dans cette même pièce et a provoqué la mort de plus de 40 jeunes filles de 14 à 17 ans.
Considérant que le gouvernement du Guatemala, en tant que responsable civil des centres de protection pour mineurs, est coupable d’un féminicide institutionnel et complice d’un réseau de traite humaine et d’exploitation sexuelle sur mineurs, ....etc....Source

(Faire une recherche "ninas quemadas Guatemala" pour des réponses en espagnol). 

Maltraitance, abandon, abus sexuels, réseaux pedophiles, misère, PIB, barbarie, impunité...

Des mots dans le désordre. Je pose les quelques photos de ces jeunes filles ici, pour mémoire.
Brûler vive, si jeune... Indicible souffrance. Inimaginable.


6 commentaires:

  1. http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2017/03/dr-phil-animateur-dun-talk-show.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y crois sans y croire,.... Je ne sais pas pourquoi... Pas 100% convaincue.

      À tort peut être...

      Supprimer
    2. Ce qu'elle dit, d'autres victimes disent la même chose comme dans l'affaire dutroux donc c'est vrai et en ce moment même, des gamins se font violer, il est beau ce monde des ténèbres lol. Merci l'humain erreur de la création.
      Le rakshasa

      Supprimer
  2. Une horreur. Déjà il y a vingt ans, une jeune équatorienne, me disait qu'elle était obligée de se bandager le corps dans le bus tellement les attouchements sexuels y étaient monnaies courantes... Mais de là à voir 40 adolescentes brûlées vives, c'est abominable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis d'accord avec toi.
      J'ai eu l'impression en regardant les cidéos sur le sujet que le Guatemala n'avait pas changé depuis que je l'avais quitté....
      Les bienfaits de la mondialisation, ils ne connaissent pas...

      Sans blague le pays à l'air aussi pauvre qu'"avant"....

      Supprimer
    2. Pas facile de passer à côté de son karma . Ne pas faire aux autres ce que vous voulez pas qu'on vous face .80% de votre chemin est tracé les 20% c'est l'accepter où la colère.Ces filles étaient des hommes dans leurs anciennes réincarnation.Le monde n'est pas prêt de changer.

      Supprimer

Modération en place !

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.