lundi 13 mars 2017

Europe : le 15/03 des votes purement anti-islam

Le populiste qui veut interdire le Coran, fermer les mosquées et sortir les Pays-Bas de l'UE, espère arriver en tête des législatives, mercredi, en surfant sur la colère populaire.
Wilders.

Une source en anglais (le Guardian). Documentée.

Une source abonnés en français.Une troisième source belge.

Grande discrétion des médias français sur ces élections hollandaises. Curieux, non ?

Dans deux jours seulement...c'est peut-être la simplicité du programme de Wilders qui bloque tout commentaire ?

2017, l'Europe vote contre l'Europe ? Car l'islam est maintenant irrémédiablement lié aux directives des instances européennes.

Voter contre l'un c'est voter contre l'autre. En 2005 lorsque les européens ont rejeté le traité de Maastricht ils ne rejetaient pas l'islam.

Les temps changent.


L'Europe est responsable de la montée de la haine comme de la montée de l'islam.








12 commentaires:

  1. Ce qui est dommage c'est d'avoir attendu si longtemps pour dire non. Ca fait 30 ans que l'islamisation nous a détruit. Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Purement pour des raisons démographiques.
      Tant que l'Européen était supérieur en nombre pas de souci.
      Maintenant la tendance se renverse si vite qu'en 2022 ceux qui votent UMPS , les vieux seront morts et c'e sont les jeunes issus des minorités (majorité urbaine) qui voteront Tarik ramadan ou son frère.

      En raccourci ça donne ça.

      "Un clocher, une mairie et une école" ne sera plus représentatif de l'urbanisme européen.

      Les vieux ne veulent pas une mosquée, une école coranique et un kebab.

      Supprimer
    2. les vieux ils t emmerde.un jour peut etre j espere que non tu sera vieux.

      Supprimer
    3. Les vieux ON les emmerde, ces parasites inutiles, ils ont passé leur temps à voter socialiste ou coco pendant leur jeunesse (Mai 68 c'est ni la génération X, ni Y, ni Z, ni XYZ, ni VWXYZ big up à celui qui trouve la référence), maintenant ils se jettent dans les bras de l'UMP/LR. Jamais une génération n'aura été aussi nocive, elle n'a fait que détruire le pays qu'elle a parasité, et maintenant ils veulent juste toucher leur retraite et voter pour Fillon pour être sûrs que rien ne change, en gros ils veulent juste crever avant que le changement ne vienne.

      C'est drôle, avant on disait qu'il fallait se battre pour protéger les générations futures. L'ancienne génération a décidé que c'était un crédo dépassé et pensait en terme de « je fais ce que je veux, tant pis si mes enfants doivent payer les pots cassés».

      Supprimer
    4. C'est une génération qui ne veut pas passer la main, pas transmettre la hache... il faudra tout reconstruire après eux en espérant qu'il ne soit pas trop tard.

      Supprimer
  2. Il n'y a que deux camps : Ceux qui rêvent d'un gouvernement mondial et ceux qui veulent la liberté de decider de leur destin localement avec leurs voisins.

    L'empire contre la cité.

    Paradoxalement, les plus hétéroclites sont les mondialistes. On y trouve pêle mêle les internationalistes marxistes/leninistes/trotskistes/maoistes, l'internationale socialiste, les néo-conservateurs US/blairistes/sarkosistes, Les eurocrates/eurôlatres/Barroso-junkeriens, les trust industriels internationaux, la finance mondiale/Glodman Sachs/FMI/BCE/Rothchild/G.P.Morgan, les marchands, L'Islam, Le Vatican...

    Ils sont tous unis pas un point commun : Ils pensent tous que c'est eux qui gouverneront les autres, ou du moins qu'ils auront largement voix au chapître.

    Et de l'autre côté il y a les gens qui aimeraient décider de leur vie localement, dans leur culture, selon leur mode de vie adapté à leur environnement, sans se préoccuper de dicter à d'autres, loin, comment ils devraient faire.

    Il n'y a de démocratie que locale.

    Un citoyen n'est pas quelqu'un qui élie son tyran. C'est celui qui se gouverne lui même en Homme souverain et responsable.

    Géocédille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette opposition est de nature eschatologique.

      C'est saint Luc qui nous en parle (4:5 et +) dans les tentations du christ :

      Le diable, l'ayant élevé (on parle ici de Jésus), lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit:

      "Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi."

      Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.

      Ce dont parle le diable, ici c'est du gouvernement mondial. Il revendique comme sienne la puissance et la gloire politique. Et cette puissance politique il veux l'utiliser pour asseoir sa puissance spirituelle.

      Quand quelqu'un nous parle d'établir un gouvernement mondial et de se prosterner devant celui qui l'édifie, nous savons, nous chrétiens qu'il s'agit d'un antichrist.

      Géocédille

      Supprimer
    2. Exactement. Et l'empire est aussi lié à la monnaie et la dette.

      Dette, 5000 ans d'histoire (David Graeber)
      https://www.youtube.com/watch?v=24X49S1ajcQ

      C'est cyclique. Quand l'empire devient invivable pour le plus grand nombre qui ne subissent que spoliation, les gens s'enfuient à la campagne, dans les bois... Et puis l'empire s'écroule invariablement et ceux qui survivent peuvent de nouveau vivre comme des êtres humains. Et ça recommence encore et encore.

      Supprimer
    3. A Geocedille

      Tu dois connaître ce que disait Socrate ou Platon au sujet de la démocratie de la cité vs la démocratie du monde.

      Je ne me souviens pas exactement. Mais je crois me souvenir qu'il (l'un ou l'autre) disait que la démocratie ne peut vivre que dans la cité (pays).

      Supprimer
    4. Ubertin de Casale13 mars 2017 à 13:16

      Puis Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert pour être tenté par le diable.
      2 Après avoir jeûné 40 jours et 40 nuits, il eut faim. 3 Le tentateur s'approcha et lui dit: «Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.»
      4 Jésus répondit: «Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.»
      5 Le diable le transporta alors dans la ville sainte, le plaça au sommet du temple
      6 et lui dit: «Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas! En effet, il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet et ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.»
      7 Jésus lui dit: «Il est aussi écrit: Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu.»
      8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire 9 et lui dit: «Je te donnerai tout cela, si tu te prosternes pour m'adorer.»
      10 Jésus lui dit alors: «Retire-toi, Satan! En effet, il est écrit: C'est le Seigneur, ton Dieu, que tu adoreras et c'est lui seul que tu serviras.»
      11 Alors le diable le laissa. Et voici que des anges s'approchèrent de Jésus et le servirent.
      Commentaire:

      "La tentation nous attaque en trois manières, par la suggestion, par la délectation, par le consentement. Lorsque nous sommes tentés, nous tombons presque toujours dans le consentement ou dans la délectation, parce que nous tirons notre origine du péché de la chair, et que nous portons en nous-même la cause des combats que nous avons à soutenir ; tandis que le Dieu incarné dans le sein d'une vierge, étant venu dans le monde sans péché, ne portait en lui aucun principe de lutte intérieure. Il a donc pu être tenté par la suggestion ; mais la délectation du péché n'a eu aucune prise sur son âme, et tous les efforts du démon dans cette tentation se bornèrent à l'extérieur, sans aller plus avant.
      puisque les désirs de la chair nous portent à transgresser les commandements du Décalogue, il est bien juste de mortifier cette chair pendant quarante jours. On peut dire encore que, comme autrefois le Seigneur exigeait la dixième partie des biens de la terre, nous nous efforçons de lui offrir la dixième partie des jours de l'année. En effet, du premier dimanche de Carême à la fête de Pâques, on compte six semaines, c'est-à-dire quarante-deux jours, et trente-six seulement, si l'on supprime les six dimanches qui sont exempts de la loi du jeûne. Or l'année étant composée de trois cent soixante-cinq jours, en consacrant trente-six de ces jours à la pénitence, nous offrons à Dieu la dixième partie des jours de l'année". De Saint Grégoire le Grand.

      Supprimer
  3. Le think tank socialiste, la fédération Jean Jaures (avec attali, ayrault) agite le spectre de la guerre civile. Comment décrypter leur motivation dans cet article rédigé par un de leurs membres,à quelle fin politique? http://www.slate.fr/story/138686/france-guerre-civile

    RépondreSupprimer
  4. Ubertin de CAsale13 mars 2017 à 12:30

    Allez Courage Geerty tu vas faire péter la l'Europe.
    C'est le moment de faire péter l'Union Soviétique Européenne .

    RépondreSupprimer

Modération en place !

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.