mercredi 8 mars 2017

Éducation, entre prévarication et incompétence

La Cour des Comptes vient de lever un fameux lièvre : 

depuis 2008, ce ministère si pauvre s’est permis d’engloutir 300 millions € dans un projet informatique qui ne marche pas. 
On remarquera au passage que l’incompétence de la technostructure qui sévit dans ce ministère n’est pas liée aux majorités parlementaires:
Source


Rassurons-nous, le prédicat est bien en marche, lui, et "gratuitement" :





CM2.

7 commentaires:

  1. Essayez de remettre la moindre chose en cause, ou d'émettre de simples petites critiques auprès des fonctionnaires de la sacro-sainte église républicaine du savoir. Essayez. Ils savent tout mieux que tout le monde. Ils ont des diplômes et passé un concours, eux, comme ils disent.

    Bah après, le résultat, que les enfants ne sachent pas lire ou écrire, ce n'est pas leurs fautes, c'est X ou Y (la droite souvent), pas la faute de la pédagogie et du manque de baffes. Ah... la pédagogie. Cette dernière permettra à la France de coloniser Mars.

    Avant 1914, les hussards de la République avaient monté le bourrichon de leurs élèves pour tuer du boche. Lesdits hussards ont ensuite été massacrés au front par les boches. Cohérence dans la bêtise de l'esclave des possédants. Maintenant les élèves se font massacrer dans le vrai monde, wesh, et les hussards du XXIè s restent au chaud avec leur emploi à vie sous-payés, comme ils disent... bientôt en dessous des 354€ par mois pour 70h de boulot de l'agriculteur, ah non...

    Allez, 100% d’élèves vers le bac ! En Marche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème c'est que "avant" un diplôme français donnait des équivalences internationales.

      Bien évidement les études supérieures en BTS de vente... Ne te permettent plus de postuler à un emploi à Singapour...

      Deteuite l'éducation c'est deteuite l'avenir du peuple

      Supprimer
    2. Oui. Et on peut faire la différence entre un prof qui fait son boulot et un prof qui veut faire réussir ses élèves. Lequel a des ennuis avec les inspecteurs ?

      Le danger de ces grandes administrations est que quand elles sont noyautées par des idéologues nocifs, la question du grand reset se pose.

      1968-2018 : 50 ans.

      Finalement, la liberté ne se trouve pas là où on nous disait qu'elle était.

      Supprimer
    3. La liberté commence déjà par accepter les contraintes.

      Étudier, apprendre c'est de la souffrance. Quel que soit le domaine,

      Mais ça c'était interdit : le niveau à baissé horriblement au profit du développement personnel qui lui a permis de se développer devant internet et les jeux vidéo !

      Supprimer
    4. La meilleure prof que j'ai eue au lycée, il y a fort fort longtemps, était une vieille de la vieille avec des manières de faire pas très mai 68. Elle était pédagogue dans le bon sens du terme. La carotte et le bâton (au sens figuré). Travail régulier obligatoire sinon sanction directe. J'ai appris autant avec elle dans sa matière que durant toute ma scolarité. Une exception déjà. Le type de personne qui élevait les masses.

      Elle a fini sa carrière sous les jets de pierre et les moqueries des rebeus qui n'aimaient pas ses méthodes pour utiliser un euphémisme. Ils devaient la croire raciste lol. Je ne plaisante même pas. ^^

      La France est foutue. Du moins les masses.

      Supprimer
    5. Oui, seulement les masses. Les autres persistent à aller dans des lycées privés.

      Un peuple sous éduqué est un peuple d'esclaves

      Supprimer
  2. Ah mes les équivalences internationales existent oui oui oui, en ingénierie, mathématiques, sciences, chimie...
    Je cite les sciences dures car c'est mon domaine, mais ça existe aussi en économétrie, géopolitique, histoire ou lettres classiques.

    Ah ben oui, l'éducation pour tous mais l'éducation élitiste pour ceux qui s'en donnent la peine.

    Anonyme8 mars 2017 à 04:51 >
    Comme disait Luc Ferry, si on essayait de faire abstraction des 15% en perdition dans les quartiers en perditions alors la France serait 1è du classement PISA. Ces jeunes sont tellement mauvais qu'ils ruinent notre crédibilité. Il faut faire comme les asiatiques, ne faire passer le test qu'à ceux sélectionnés au préalables, aux jeunes de H4; du Parc, de Pierre de Fermat, de Janson de Sailly...

    RépondreSupprimer

Bon week-end à tous ! modération en place !

-------

Je détruis toutes les menaces ou injures. C'est donc normal de voir certains commentaires disparaître.

Je laisse cependant des espaces ouverts pour les grossièretés et autres gracieusetés, par exemple ici :

http://www.wendy-leblog.com/2017/08/qui-sont-ces-gens-qui-veulent-la-peau.html

Donc, pas de frustration possible !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.