lundi 13 février 2017

Un point Macron

Source

La « personnalisation et la théâtralisation de la vie politique » se retrouve avec le recours au name dropping.





3 commentaires:

  1. C'est très étonnant que Natasha Polony puisse encore s'approcher librement d'un microphone...

    Géocédille

    RépondreSupprimer
  2. Il ne faudra pas bouder son plaisir quand les Hamon, Melenchon, Martinez, Mailly, Jadot – honteux et misérables – qui n'ont cessé de condamner une politique contraire aux intérêts des classes populaires et des travailleurs, qui ont rivalisé de discours grandiloquents contre le capitalisme, qui n'ont cessé de dénoncer la casse sociale, les pertes de pouvoir d'achat le chômage, la précarité, appeler à voter pour le plus pur produit du capitalisme et de l'ultra-libéralisme, pour le meilleur garant de la précarisation généralisée en la personne d'E Macron, pour faire barrage au FN et à sa politique sociale sous le seul et unique prétexte qu'il veut limiter l'immigration . Il ne faudra pas plaindre le troupeau des électeurs socialistes dociles et pavlovisés pour ce qui lui arrivera.
    jean-louis

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.