lundi 13 février 2017

Migrants : quand le Yémen devient l'eldorado

ADEN, Yémen (Associated Press) - 

(Traduction

Après avoir atteint les côtes du Yémen dans un bateau de migrants, un jeune fermier éthiopien a été plongé dans un enfer vivant. 




Les contrebandiers voulaient des milliers de dollars, et ils l'utilisaient comme exemple de ce qui arriverait si on ne payait pas. Chaque jour pendant un mois, ils lui ont infligé de nouvelles tortures. 
Ils l'ont mis dans un réservoir d'eau et ont allumé un feu dessous. Ils ont enveloppé ses membres avec des barbelés serrés. Parfois, ils chauffaient le fil de fer barbelé. Enfin, son frère cadet est venu d'Ethiopie avec 2 000 $ en rançon. Les contrebandiers ont vu qu'ils ne pourraient plus tirer d'argent de lui non plus, alors ils ont torturé son frère et ont fini par le tuer. 

 Maintenant, dans la ville méridionale du Yémen, à Aden, le jeune frère de 26 ans est rongé par la culpabilité de la mort de son frère. «J'ai tué mon frère, je suis une honte, mais il est impossible d'imaginer ce que j'ai traversé». "Je ne sais même pas où ils l'ont enterré." 

 Les migrants de la Corne de l'Afrique arrivent au Yémen à des rythmes toujours croissants malgré la guerre civile qui a jeté le pays dans sa propre crise humanitaire, dans la faim et dans le déplacement de sa propre population.




Les migrants de la corne de l'Afrique fuyant la sécheresse ou la pauvreté espèrent traverser le Yémen et atteindre l'Arabie saoudite voisine riche en pétrole. Plus de 111 500 migrants ont atterri sur les rives du Yémen l'an dernier, contre environ 100 000 l'année précédente, selon le secrétariat régional des migrations. (groupe d'agences internationales qui surveille les migrations dans la région.)

Une autre sourceEncore.





Au Yémen il y a un flux de migrants ininterrompu. Un flux entrant et sortant. On estime à 180.000 personnes ceux qui sont sortis du Yémen, beaucoup vers la corne de l'Afrique. 

Nous sommes dans une zone géographique affamée. Il y a 180.000 dans un sens et 120.000 de l'autre. Tous ayant pour but premier de se nourrir et d'atteindre l'Arabie Saoudite qui est l'Eldorado régional. 

Trafic d'êtres humains. Tout est dit ici, via l'exemple yéménite présent. La corne de l'Afrique est tellement pauvre que la guerre yéménite lui semble être un simple détail. Quant aux yéménites ....

Voilà où nous en sommes......!!!! C'est pas extraordinaire, ça ? Représentatif de la situation mondiale, c'est certain. 

En 2016 j'insistais sur le fait que certains chercheurs ou observateurs comptabilisaient environ 5 milliards de personnes susceptibles de migrer afin d'améliorer leur niveau de vie .... Des migrations inter continentales comme les mexicains ou extra continentales comme les africains.



-------

Je pense que la grasse la gracieuse Beyoncé est le cadet de leurs soucis ! Que les Grammys n'existent pas pour les migrants de la Mer d'Aden, qu'on ne nous parle que de l'écume des choses. On nous jette ou plutôt, on nous gave comme des oies avec quelques centaines de migrants à Calais, des milliers en Grèce, mais on ne nous parle jamais des millions qui arrivent et des milliards qui en rêvent.

Non seulement le flot migratoire continuera mais il se transformera en tsunami. Les faits, mis bout à bout, sont têtus.



12 commentaires:

  1. silence la bete regne et c est pareil en ukraine ou la bete qui gouverne ce pays a l appui et le soutien de l occident qui tait ses crimes.

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait Ano 7.05 :)

    Le truc amusant c'est qu'il devient probable que la France subisse le sort de l'Ukraine... où le BHL s'affichait fièrement aux côtés de néo-nazis sans que ça ne trouble grand monde...
    Ukrainiens qui s'entretuent encore aujourd'hui sans avoir compris qu'ils étaient les dindons de la farce.
    Ukraine dévastée qui regrette amèrement la situation avant 2014...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous, nous sommes à une main de la kata !

      Avant hier j'aurais dit 6 doigts... Mais bon...

      Supprimer
  3. Il y a aussi depuis l arabie une émigration de la classe aisèe vers le soudan et l'éthiopie.

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  4. D'abord ils achetent des terres, s'installent, parce qu'au soudan et éthiopie, il n'y a pas encore de sésert. Mais cela viendra.

    ORTHO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ?!!! Ok ! Merci pour la réponse .

      Supprimer
    2. le soudan n'est pas un désert??? PREMIERE NOUVELLE sur les trois quart du pays, il n'y a que du sable.

      Supprimer
  5. En arabie 97% de sable

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  6. arte wiki on distingue nettement un fleuve au soudan, wiki https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4f/Su-map.png

    Quand l'envie de fuire l'effondrement et les interets économiques coïndident, il y a des usines arabes au soudan, dont une d un riche homme d affaire qui faisait des machines à laver.

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  7. les esclaves qui ce jette d'eux même dans les fillers des esclavagistes de la péninsule arabique triste .

    RépondreSupprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.