mardi 14 février 2017

L'islam coquinou, arme de résistance.

L’érotisme et la luxure féminine comme armes de résistance idéologique?

C’est le cas de la plateforme Radical Love créée en 2015 par Roisin O’ Loughlin. Avec le nouveau projet Radical Love: Femal Lust, une cinquantaine de femmes artistes du monde entier interprétent librement une série de poèmes érotiques écrits par des femmes, pour la plupart musulmanes, entre le VIIe et le XIIe siècle de notre ère.
Ces poèmes évoquent le désir et la luxure, la fierté et la témérité. Mais ce qui frappe avant tout, c’est leur incroyable actualité. Selon O’ Loughlin, ils sonnent d’ailleurs plus comme les paroles de chansons pop que comme d’anciens versets. Car quelles que soient les contraintes qui pouvaient peser sur ces femmes, elles conservent une indépendance d’esprit et une fureur de vivre profondément inspirante.
------


Hend al Mansour, “Shrinks from all Rendezvous,” Saudi Arabia. Inspired by a poem by Juml.
Pour vous donner un aperçu, voici un poème de I’timad Arrumaikiyya datant du XIe siècle, interprété par l’artiste irlandaise Orla de Bri et l’artiste égyptienne Hana Perlas:
Je t’implore de venir à moi plus vite que le vent, de te hisser sur ma poitrine, de creuser et fermement labourer mon corps,
et de ne lâcher prise qu’après m’avoir enflammée trois fois


(Plus de Photos sur la Source).


Après un show caritatif au profit de Hand in Hand for Syria et du IRC (International Rescue Committee) organisé à Londres pendant les fêtes de fin d’année, Roisin O’Loughlinn revient donc avec la même idée en tête: enrayer l’expansion de la peur et de la bêtise en promouvant l’amour à travers l’art. Un art profondément politique donc, dont les profit seront cette fois reversés au Global Found for Women venant en aide aux réfugiées syriennes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.