mercredi 15 février 2017

Les immigrés sont plus diplômés que les français.

En France, le migrant reste, souvent, perçu comme un pauvre hère débarqué en haillons. Cette mythologie s’éloigne pourtant de plus en plus de la sociologie réelle de l’exilé. Même assignés au maniement du balai ou à un poste de vigile, les migrants installés dans l’Hexagone ont souvent des diplômes en poche. C’est ce que relève Mathieu Ichou, chercheur à l’Institut national d’études démographiques (INED), dans un travail intitulé « Le niveau d’instruction des immigrés : varié et souvent plus élevé que dans les pays d’origine », publié, mardi 14 février, dans le dernier numéro de Population et Sociétés.


Le démographe relève que certains groupes sont plus diplômés que lapopulation française en général. Ainsi, 37 % des immigrés nés en Roumanie et vivant en France possèdent un diplôme de l’enseignement supérieur, comme 43 % des Chinois, 35 % des Vietnamiens ou 32 % des Polonais, alors que « seulement » 27 % de la population générale adulte de France dispose d’un grade universitaire. Un taux d’ailleurs identique à celui des diplômés de l’université au sein de la population sénégalaise de France… Quelques autres diasporas sont en revanche en dessous de ce taux, comme les Tunisiens, dont 21 % ont au moins une licence, ou les Marocains (19 %) et les Algériens (18 %).


« Un triple capital : économique, social et intellectuel ».

« Contrairement à ce que l’on croit a priori, les migrants maliens qui arrivent [enEurope] sont souvent issus des classes moyennes ou supérieures de leurpays », précise le chercheur, qui rappelle que « pour quitter l’Afrique, il faut désormais bénéficier d’un certain niveau de capital économique, social et intellectuel » et ajoute que « le taux de diplômés du supérieur est bien moindre sur le continent africain qu’en France ».
De quoi mesurer en creux que les pays d’accueil sont bien loin de recevoir« toute la misère du monde » lorsqu’ils octroient un titre de séjour, que celui-ci soit accordé à un réfugié ou à un migrant dit « économique ». « La plupart des discours sur les migrations ne sont pas de l’ordre du rationnel mais de l’idéologique ».
Dans ses travaux, le démographe s’est toutefois attardé sur un autre groupe de migrants : celui des « très peu diplômés », qui existe aussi, même s’il est sans doute en train de s’estomper, eu égard aux difficultés croissantes de la migration.
Le chercheur montre qu’au sein des diasporas présentes en France, un groupe d’exilés comprenant des populations qui n’ont pas terminé leur enseignement primaire a réussi le voyage vers l’Europe.
Au sein de la population générale française, ce groupe existe à peine, représentant 1 % des Français dans leur ensemble, mais il s’élève à 19 % chez les immigrés marocains, à 17 % chez les Sénégalais et 15 % chez les Turcs.
« les flux migratoires se sont largement diversifiés au fil des décennies ». Ce qui permet certainement d’expliquer que le rêve « politique » d’une immigration choisie soit un des seuls points communs entre les différentes approches du sujet par les candidats à l’élection présidentielle.





A trop se focaliser sur le Moyen-Orient, on n’a pas vraiment vu venir l’Afrique… En 2016 pourtant, à bas bruit, l’immigration de ce continent de 1,2 milliard d’habitants a détrôné les arrivées syriennes, afghanes et irakiennes en Europe. Selon une communication de Frontex, l’agence européenne de gardes-frontières et de garde-côtes, du 6 janvier, 93 % de ceux qui ont débarqué en Italie l’an dernier, venaient de ce continent.



Source

11 commentaires:

  1. Intéressant Wendy :)

    Avec des chiffres comme 32 millions de migrants africains sur une population totale de... 1 Milliards 200 millions donne un pourcentage de 3.75% 'd'expat'... va même pour 5% :)

    Wikichéri donne un nombre de 3 millions 500 000 expats français sur une population de 65 millions, soit 5.38% d'expat français.
    Ok je 'triche' un peu... plus de la moitié d'entre eux sont en UE...
    Mais de toute façon, les ordres de grandeurs sont plutôt 'proches' pour les africains comme pour les français.

    Perso, je suis moi-même surpris par cette 'équivalence' :)

    Quant aux diplômes je ne suis pas surpris... l'éducation et les diplômes obtenus viennent surtout de la 'caste' d'origine des individus...

    La 'LUTTE des CLASSES' Wendy :) encore et toujours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :))

      Je fais rire tout le monde avec ma lutte des classes. Mais au moins ça permet de sortir des "guerres raciales". Enfin, je trouve.. :))

      Ceci dit diplôme ne signifie pas équivalence. Je sais c'est un détail, mais bon... ;)

      De plus l'uniformisation, le grand remplacement et le grand effacement c'est le nivellement par le bas pour de bas salaires.

      Tous les prolétaires de tous les pays unissez vous pour de vraies connaissances !

      :))

      Supprimer
    2. Tu faire rire les autres :) ...
      Grand bien leur fasses Wendy :)

      C'est tellement plus 'simple' les 'guerres raciales'... Chacun son niveau de lecture...
      Là souvent, c'est moi qui rigole pour le coup :)

      Et puis... tu sais bien... "Le Doigt... La Lune..." comme d'hab quoi !)

      Supprimer
    3. Les guerres raciales apparaissent dans les territoires partagés par plusieurs groupes humains différents. Quand le système politique qui tenait le bouzin s'effondre (et ça peut être voulu), il n'y a plus rien pour l'empêcher.

      Regardez l'Afrique avec ses frontières ridicules et ses guerres ethniques. Quel est le rapport avec la lutte des classes ? Même avant que des pervers ne créent ces frontières, ils se mettaient sur la tronche. Et quid de l'Europe du passé, 100% blanche et chrétienne, qui n'avait de cesse de se faire la guerre ? N'est-ce pas cela qui lui a fait prendre l'avantage avant de se suicider ?

      Mais c'est d'autant plus marrant quand c'est "la lutte des classes", ou autre idéologie universaliste merdique, elles-mêmes, qui ont créé la situation menant au conflit. URSS, Yougoslavie...

      Quel est l'intérêt d'un blanc chrétien de s'allier à un noir musulman, à part ponctuellement, pour combattre je ne sais quel pouvoir capitaliste qui joue, ou pas, sur ces différences ?

      Quand bien même ce pouvoir capitaliste serait-il battu, il n'en resterait pas moins sur un même territoire des populations à la démographie et à la culture différente.

      Et même si pour la première fois dans l'humanité ces groupes différents se mélangeaient pacifiquement, cela redonnerait une pyramide d'exploitation avec les mêmes effets.

      La seule solution serait de faire de l'humanité le même groupe avec tout le monde mélangé génétiquement, au niveau de misère égale et une culture avilissante inventée de toute pièce. Et pourquoi pas un groupe de "sages" blancs/juifs pour les gouverner, ce serait le pompon ? Et encore il faudrait les faire tous vivre dans un milieu identique pour que n'émerge pas des adaptations au milieu créant des cultures différentes. Donc, il faudrait du béton pour tous et une géo-ingénierie du climat mondial. Ou enfermer les gens dans des dômes, des arcologies ou sous terre. Et surtout ne pas oublier de se débarrasser des individus différents qui ne manqueraient pas d'apparaitre. Ça me rappelle quelque chose...

      Sauf qu'avant d'en arriver là, les identités ne veulent pas disparaitre.

      Encore une fois, imaginons en France un monde parfait, apaisé, où il n'y aurait plus d'influence americano-sioniste (lol) ni même de capitalisme. Il se passerait quoi ? Et bien la disparition du peuple qui est là depuis plus de 2000 ans, à échéance au plus tard vers 2100, par submersion démographique et culturelle. Ce serait un génocide. Silencieux et pervers peut-être, mais un génocide tout de même. Et ce serait uniquement dans le meilleur des cas. Je ne vais pas rentrer dans le tout petit détail qu'est l'Islam et sa manière de traiter les peuples conquis ou en voie de conquête... ;)

      La guerre raciale personne ne la veut. Du moins pas les couillons en bas de l'échelle qui vont la subir ou plutôt la subisse déjà... elle est juste de basse intensité actuellement.

      Supprimer
    4. L'exemple japonais... ils se portent très bien. ;)

      Pas de chance que Fukushima leur soit tombé dessus... quel mauvais hasard, quel mauvais coup du sort...

      Supprimer
    5. Trop fort, l'exemple japonais !!!! MDR !!!!!!!!!!! Comme tu dis : un coup du sort....!!! :)))

      Supprimer
  2. MAIIIIIIIS .....


    Il y a t il adéquation entre demande par l industrie ( qui a été tuée en France, même pas 50% de la production d il y a 20 ans) et les Diplômès nouvellement arrivés.

    Puis VOUS OUBLIEZ : DISCRIMINATION POSITIVE.

    J'ai vu des super diplômés, plier les disquest 5 "1/4, surement un nouveau systeme de compression de donnèes, mais spatial et hyperdimensionnel.

    Plier un disque mou d'ordinateur! Faut fvraiment pas avoir compris l'utilisation du truc.

    PUIIIIIIIIIIIIIIIS !
    Des Diplômes pourquoi ?

    Il est impossible de rien créer comme sociiété en France, tenez des fonds pour envoyer les start up Françaises dans la SILICON VALLEY.
    J'Y CROIS PAS !
    SPONSORISÉS ET OFFERT AUX USA.

    Mais jene suis pas inquiet, sorti des fac ou iut, vous ne connaissez que le minimum, et l essentiel a été évacuè, les TP ET TD.....

    PUis 40 ans de chomage imposè, expulsion des gens de 40 ans ne permet pas l émergence de bonnes compétences, un peu d'expérience, pas suffisament pour former une classe d inventeurs.

    Il y a officiellment moins de 10 000 invention, dont 80% de gadgets, qui sont déposès par an EN FRANCE.

    Il y a 45 ans, les inventeurs Français déposaient à leurs frais , 1 000 000 de brevets d invention, par an.

    Les structures d aides aux inventeurs ont tué les inventeurs...

    LE PAYS DU PARADOXE.

    NON UNE FRANCE QUI SE VEUT SUPRA NATIONALE ET DUI N EST QUE VIRUELLE....

    MALHEUREUSEMENT.

    ET DOMMAGE POUR NNOUS TOUS!

    ORTHO

    Ne croyez aucun média, renseignez vous, ce sera bien mieux.

    RépondreSupprimer
  3. Je ris encore concernant votre histoire de diplômes.
    Prenons, un exemple que tout le monde connait : le permis de conduire.
    En France, il faut 6 mois et 1500 euros pour l'obtenir, alors qu'il faut juste un bakchich de 100 euros dans certains pays pour l'avoir immédiatement.
    Les autres diplôme sont à l'avenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux plus de diplômées roumaines en France ! Bakchich ou pas !!!!!!!!

      Supprimer
  4. Et oui sont super forts les immigrés

    2012 - 2014 licence : Fresnes
    2014 - 2017 master. : FLEURY MEROGIS
    2017 : PS responsable com ...

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.