samedi 11 février 2017

Le Maroc sur la voie de la laïcité ?

Le Conseil supérieur des Oulémas du Maroc aurait modifié sa position sur le changement de religion des musulmans marocains. Depuis 2012, une fatwa émise par ce Conseil permettait la condamnation à mort des marocains apostats, c’est-à-dire des marocains musulmans se tournant vers une autre religion ( Mourtad ).
D’après le site Maroccoworldnews, le Conseil supérieur, présidé par le roi Mohammed VI, établirait désormais comme apostat celui qui trahirait son pays, non pas celui qui changerait de religion.
En 2012 comme aujourd’hui, le Conseil s’est basé sur une hadith prêtée au Prophète de l’islam: «Quiconque change de religion, tuez-le». Comme réinterprétation, les Sages marocains avancent que ces propos sont plus politiques que religieux. Ils assimilent alors l’apostasie à la haute trahison envers la nation. Si ce texte est confirmé, alors les nouveaux convertis au christianisme ne risqueraient plus la peine de mort dans leur pays.
En 2011 déjà le roi du Maroc Mohammed VI aurait souhaité voir la liberté religieuse établie dans la nouvelle Constitution du pays. Il n’avait pu l’imposer face aux conservateurs, mais «Le préambule de la Constitution proclame toutefois la soumission de la législation nationale aux pactes internationaux signés par le Maroc, et donc, de fait, le droit à la liberté de conscience incluse dans la déclaration universelle des droits de l’homme», explique le journal français La Croix dans son édition du 8 février 2017


12 commentaires:

  1. Le Maroc, contrairement à son voisin dégénéré l'Algérie, a conservé sa culture propre, complexe et mélangeant christianisme, judaïsme (enfin ils ne sont plus beaucoup maintenant, ils sont quasiment tous allés en Israël) et Islam.

    Le Maroc est un pays progressiste dans le sens où il ne s'enferme pas dans le fondamentalisme comme les autres pays musulmans mais essaie aussi de développer son éducation, pour preuve les écoles d'ingénieurs qui existent au Maroc.

    RépondreSupprimer
  2. Son voisin degenere l'Algerie...
    Tu peux expliquer la nature de cette degenerescence selon toi stp?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est 'simple' Tewfik :)

      Quand un pays arabe est 'toutou' des US ou de la France, il est 'progressiste' (apprécie la belle Tunisie sous)
      Quand un pays arabe contredit les intérêts occidentaux... ils 'dégénèrent' ...

      Supprimer
    2. :))) apres je ne suis pas specialement la pour defendre les interets de l'Algerie mais le commentaire de scipion m'a fait doucement rigoler... S'il doit y avoir un pays degenere au maghreb c'est bien le maroc!!

      Supprimer
    3. Alors des fondamentalistes au maroc il y en a autant qu'en algerie... La particularite de l'algerie a ete de connaitre le fondamentalisme plus tot peut etre. Mais cela est du a la volonte, a la fin des annees 70, d'arabiser l'enseignement qui se faisait jusqu'a lors en francais. Or la plupart des enseignants algeriens n'etaient pas capable d'enseigner en arabe litteraire. Trop contente de se debarasser de quelques freres musulmans qui pullulaient alors dans son systeme universitaire, l'egypte les a genereusement envoye en algerie.
      Pourquoi les fondamentalistes ne se "voient" au maroc? Tout simplement parceque c'est un royaume dont les souverains sont censes descendre en droite ligne du faux prophete mohammed. Ensembles, roi et fondamentalistes etrillent le peuple. Au roi l'economie, aux oulemas l'ideologie.
      L'algerie a ete une republique socialiste meme si l'islam reste une religion d'etat. Avant la guerre civile de la fin des annees 80, chretiens et juifs vivaient en paix en algerie aussi. Depuis, ce pays est le theatre d'un affrontement entre armee au pouvoir et fondamentalistes... Parcequ'ils ne peuvent pas decemment envisager de s'associer comme au maroc.
      Quant aux ecoles d'ingenieurs il y en a aussi en algerie, des universites aussi... Il y a tout ce qu'il faut en algerie... Sauf des moyens qui sont confisques/detournes par le pouvoir...
      Le maroc un pays progressiste? Parceque tu peux y alker en vacances et que les bobos peuvent s'acheter une villa a marrakech? Laisse moi rire... Va donc demander a une personne du petit peuple ce qu'elle en pense... Si elke accepte de te parler de peur des represailles sur elle ou sa famille de la part de ka police politique du roi!!
      Tu m'as bien fait rigolé!!

      Supprimer
    4. Merci pour ce commentaire Tewfik !!!!

      Supprimer
  3. Les Sages marocains... Sont marrants quand même, ils viennent d'inventer l'apostasie politique... Ca risque de faire grincer des dents quelques barbus loool

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très logique au contraire, l'islam étant la religion de la soumission à César (appelé calife en la circonstance).

      Le roi du Maroc fait donc dire à ses oulémas l'essence du texte coranique : Si Allah et le roi sont séparés par la constitution, qui doit on tuer? Celui qui trahi Allah ou celui qui traduit ke roi?

      En fait l'élite pusulmane sait depuis des lustre que Mahomet a tout inventer pour assoir son autorité.

      Nous arrivons donc à un moment historique très interessant où le roi du Maroc nous explique qu'en fait c'est la fidélité au roi que l'islam protège, Allah n'a qu'à se démerder tout seul pour punir ceux qui le quittent.
      Après tout , il est tout-puissant, n'est-ce pas?

      Nous autres chrétien ex-ottomans le savons déjà. Du jour au lendemain, après l'abolition du sultana et la mise en place du régime laïc de la République turque, le mot 'gavour' (version turque de kaffir, c'est à dire infidèle) a cessé de signifier infidèle à Allah pour signifier 'traitres de interieurs envers l'Etat turc', la cinquième colonne en quelque sorte.
      Et ce qu'on fait aux traitres de l'intérieur, c'est ce que les Turcs ont fait aux Arméniens, aux Syriaques et aux Grecs d'Anatolie.

      Les Armeniens et les Syriaques n'ayant nulle autre patrie, on les genocide.
      Les Grecs ayant un pays constitué on en tue assez pour que les autres, terrorisés, prennent l'exil.

      Géocédille

      Supprimer
    2. Merci pour l'explication limpide !

      Supprimer
    3. La soumission a cesar? Au calife? Ah bon? Quelles sont tes sources? Pour ma part j'ai appris que l'islam etait la religion de la soumission a dieu (enfin a leur faux dieu...) mais peut etre

      Supprimer
    4. Que je me trompe (desole mon tel bug gravement) quant a ta demonstration je la trouve un poil capillo tractée!! La chute de l'empire ottoman a laisse un vide comblé aussitot par les wahabbites et la ligue islamique mondiale des freres musulmans... Et je ne pense pas qu'ils goutent la plaisanterie...

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.