samedi 18 février 2017

L'agriculture, pourvoyeuse de fonctionnaires.

En 20 ans, le nombre d’exploitations et d’actifs agricoles a baissé de 50 à 60%....
Le nombre de salariés des Chambres d’agriculture est, lui, en hausse de 30%...

Source

2015-2016 : crises dans les secteurs du lait, de l’élevage bovin, du porc et de la volaille, très mauvaise récolte de céréales et montée en puissance d’une concurrence de pays de l’ex-URSS, faillite et disparition de 10.000 exploitations agricoles.
La Cour des comptes a bien fait de s’intéresser à nouveau aux Chambres d’agriculture, une structure de 8.000 salariés, financée par les agriculteurs et censée les aider, voire les guider. 

Le constat est sévère : moins il y a d’agriculteurs, plus il y a de conseilleurs à leur charge.
Le réseau des Chambres d’agriculture est investi de 3 missions :
  • Contribuer à l’amélioration de la performance économique, sociale et environnementale des exploitations agricoles et de leurs filières ;
  • Accompagner dans les territoires la démarche entrepreneuriale et responsable des agriculteurs ainsi que la création d’entreprises, et le développement de l’emploi ;
  • Assurer une fonction de représentation auprès des pouvoirs publics et des collectivités territoriales.
Le diagramme construit par la Cour résume le dysfonctionnement du système. En vingt ans, le nombre d’exploitations et d’actifs agricoles a baissé de 50 à 60%, pendant que le nombre de salariés des Chambres d’agriculture augmentait de 30%. Une évolution qui dure en réalité depuis 50 ans.


La logique voudrait même que ce nombre d'employés diminue aussi en fonction des progrès de productivité (1 à 3% par an), faisables et nécessaires dans ce secteur : sans progrès de productivité, les augmentations de revenus dont ont bénéficié les employés de ces organismes ont été réalisés aux dépens des autres Français, et d'abord des agriculteurs.   .     

6 commentaires:

  1. http://www.dailymotion.com/video/x5614ck_la-video-qui-alerte-sur-le-suicide-des-agriculteurs_news

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Pareil pour les indépendants et le RSI qui les tue en réclamant toujours plus et n'importe quoi.

      http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/11/kleptocratie-francaise-ou-sont-passes.html

      Supprimer
    2. @ Techouva man18 février 2017 à 07:20 = la conspiration pour les nuls. Ils doivent se marrer là-haut

      Supprimer
  3. "Conseilleurs" ?

    Empêcheurs de travailler en rond plutôt. J'ai l'impression qu'en France on empêche les gens de travailler...

    RépondreSupprimer
  4. Il n'y a plus de culture Inventeur en france, il ne reste plus guere d inventeurs en France. Il y a 30 ans les inveteurs particuliers de france déposaient 1 000 000 de brevets par an.
    Un sacrè moyen de créer et maintenir des emplois.

    Aujourd hui, plus d inventeurs, mais 15 000 fonctionnaires chargés de piller le net d'éventuelle INNOVATIONS pour le bénéfice de la FRANCE.

    ET CELA NOUS RAMENE RIEN.. QUE DALLE, ....!

    OUI IL FAUT PAYER CES FONCTIONNAIRES? car ce sont de s hauts Universitaires..

    Et pourtant il se dépose 10 brevets ... disons il y a demande protection d état pour 10 000 Gadgets par an.

    Morte l industrie, mourra l agriculture et l élevage.

    est ce que cela gène quelqu un ?

    NON !

    Je vois des gens voter pour des MISS FRANCE, et c'est Légitime, quopique une dame en maillot avec des talons hauts, c'est rare.

    Je vois aussi des gens payer pour voter aux PRIMAIRES, et cela c'est encore plus rare.

    Aucun de ces concurrent na un bout d eprogramme qui tienen la route.

    cependant ON VOTE, PARTICIPER POUR PARTICIPER, SE FOUTRE A POIL DANS LE VENT, JUSTE POUR VOIR !

    Je suis épaté.


    ORTHO

    RépondreSupprimer

Sans modération.....
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.