lundi 9 janvier 2017

Terres rares, la déplétion.

Les terres rares :  la demande mondiale va bondir.
La Chine, principal fournisseur, devra bientôt en importer.

C'est une projection choc. Le petit marché des terres rares, ces matériaux peu connus mais présents dans les écrans plats, les batteries des voitures électriques, les smartphones ou les éoliennes, pourrait requérir d'ici à quelques années la construction d'une mine par an pour répondre aux besoins grandissants des industriels.

(Ça donne envie !) 

« Entre 2020 et 2025, la croissance de la demande mondiale des terres rares va s'accélérer d'une année sur l'autreCette forte hausse de la demande ne pourra être satisfaite que par le développement continu et rapide de nouvelles mines. »
La demande pour les terres rares découlera du déploiement à grande échelle des énergies renouvelables et autres technologies vertes : éoliennes terrestres et maritimes, véhicules hybrides et électriques, pots catalytiques, etc. Les directives politiques, qui impulsent souvent le développement de ce type de technologies. 


(Vieux tableau de 2012...) 

Pour la Chine, qui conserve un quasi-monopole en exploitant plus de 95 % des terres rares utilisées et qui en est aussi le premier consommateur, la donne pourrait changer. « L'insatiable appétit chinois pour les terres rares continuera à augmenter dans les dix ans à venir et la production locale aura du mal à suivre, quel que soit le scénario étudié. En conséquence, le pays deviendra un importateur net de certaines terres rares ».
De quoi poser de nouveau sérieusement la question de la sécurité d'approvisionnement ... 
 les 5 terres rares dites « critiques » : Le néodyme, le dysprosium, le terbium, l'europium et l'yttrium, considérées comme les plus stratégiques pour développer les énergies renouvelables.
Les deux premières sont particulièrement « critiques », car elles servent à la fabrication des éoliennes et des voitures électriques.
Les trois dernières sont intégrées dans les lampes fluorescentes, qui tendent à être remplacées par les LED qui n'utilisent pas les mêmes matériaux. Elles ne sont donc plus si critiques, juge Adamas, qui a créé une nouvelle liste d'éléments stratégiques, dont plusieurs pourraient même être menacés de pénurie d'ici à 2025 à l'instar du lanthane (pots catalytiques, batteries rechargeables).
Source


---- Mr Musk devra se creuser la cervelle (et la mine) pour trouver comment Uberiser ou "clouderiser" ou "Virtualiser" les transports en "voiture autonome".


Personnellement j'attends que Mr Musk produise à partir de rien et que les imprimantes 3D utilise l'énergie de la matière noire pour donner à tous de belles maisons avec des voitures "intelligentes".

Je pense que certaines voitures sont possiblement plus intelligentes que certains...

4 commentaires:

  1. Du temps où j'étais en fac de sciences, une autre époque où l'on parlait encore français dans les sciences, on appelait ça les metaux rares.

    Terres rares ça fait un tantinet paysan. "Alors, j'avions que'ques bourichonnes qu'j'emmenions paître sur les terres rares! Pour sur! C'tait l'bon temps. D'nos jours, les terres rares, y'en a plus guère! C'est dev'nu ben rare, les terres rares! Bondiou tout fout l'camp!"

    Agrocédille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :))

      Tu as entièrement raison !!!! :)

      Supprimer
    2. "Terres rares" révèle bien l'enjeu stratégique qu'il y a derrière, c'est du terrain, du vrai.
      Alors que "métaux rares " C'est "oui bon en cherchant bien on trouvera. C'est pas de l'or non plus. "

      Supprimer
  2. L'or et l'argent aussi deviennent de + en + rares.
    Exctinction de l'argent en 2021.

    RépondreSupprimer

Modération en place !

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.