jeudi 12 janvier 2017

Suède : viols en augmentation de 70%

Données officielles

Soit 129.000 personnes, femmes et hommes, ont déclaré être victimes d'un viol en 2015.

Étude de 2017 à lire ici : survey [page 47] 
Les femmes âgées de 20 à 24 ans sont les proies privilégiées. 22% des femmes et 8% des hommes se déclarent inquiets.

13-14% des femmes avouent ne pas sortir le soir. Les viols sont le plus souvent perpétrés dans des lieux public et les violeurs sont inconnus des victimes.


-----À Paris, un énorme souci pour les jeunes femmes est de pouvoir habiter dans un quartier "sur" et donc d'avoir les revenus suffisants. À défaut, elles sortent peu. Ceci est "nouveau" sur Paris.
Bien sur, nous n'avons pas de chiffres....

5 commentaires:

  1. Non ce n'est pas nouveau sur Paris, ayant habité Belleville dans les années 80 je rentrais toujours en taxi passé 22 heures. Le quartier était plein de mecs seuls venu bosser ici qui n'avaient pas vu une femme depuis des mois. Dès qu'une minette apparaissait les yeux leur sortait de la tête, lol.
    Paradoxalement c'est plus sûr maintenant : avec la crise le métro qui était désert et flippant à minuit est maintenant bondé, même tard le soir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai mais beaucoup de jeunes femmes hésitent à se loger loin des M° par exemple.

      Supprimer
  2. L'humain masculin est un faible, c'est le fils du diable, normal qu'il a aucun mental, tout ça pour faire trempette, n'importe quoi, pauvre humanité de dégénérés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, j'ai rarement rencontré des "hommes violeurs" faut pas pousser quand même !

      Supprimer
    2. Quand on sait ce qu'est l'hypergamie féminine, comment elle fonctionne au niveau psychologique et physique, et qu'elle est désormais complètement généralisée et normalisée dans l'ouest, le com' d'anonyme 9:17 laisse rêveur...

      D'ailleurs les accusations de viols vont de pair avec ça. Pourquoi l'Inde a le plus fort taux de viols ? Parce qu'ils sont diaboliques ? Non, à cause des lois, comme avant en Suède. Ca dépend comment le féminisme du pays définit le viol. Si un regard insistant est un viol et compté comme tel, ben mécaniquement le taux augmente autant que baisse les finances des hommes victimes de ces extorsions (divorce-rape etc).

      Ensuite restent les vrais viols qui eux sont vraiment inacceptables. Je dirais seulement qu'il est dangereux de faire bouger les limites traditionnelles. On ne sait jamais au final de quelle façon cela finira dans le sens où le féminisme n'a pas d'avenir. Que ce soit par l'islamisation ou le retour de bâton.

      Signé : un faible fils du diable issu d'une humanité dégénérée qui fait trempette et tout.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.