jeudi 26 janvier 2017

L'hystérie de conversion remplace le militantisme

(Une trop succincte définition de l'hystérie de conversion. Il faut fouiller dans les écrits de Freud.)

Voilà où en sont les américains anti-Trump :



Une supporter de Clinton totalement hystérique qui déclare à une dame noire médusée derrière son comptoir "Vous ne méritez pas ça" :





Je passe les devenus classiques "je hais les hommes blancs"...

Les snowflakes et les SJW sont souvent psychologiquement perturbés, ont des comportements inadéquats, sont incapables de maîtriser leurs émotions. Je note. 

Cela pose question sur :

1) la pensée politique dite rationnelle et l'apprentissage des idéologies.
2) l'avenir de la démocratie 
3) l'état mental d'un trop grand nombre de jeunes entre 20 et 34 ans. 

important aussi : cette génération est toujours jeune à 34 ans. Comme si le temps s'était transformé en élastique, c'est la même génération dans laquelle on trouvera des primipares de....38 ans ! 

Primipare à 38 ans est une aberration biologique sachant qu'un grand nombre de femmes sont en pré-
ménopause dès 35 ans....

Ces jeunes personnes sont-elles aptes au travail, à élever des enfants, à penser par elles-mêmes, à aimer tout simplement. 

Il y a dans tout cela une perte de dignité, d'intégrité physique et intellectuelle.

L'argument est remplacé par les larmes et les convulsions. 

Important aussi : il faut des témoins. Des témoins à leur grandeur d'âme, à leur supposé dévouement, à leur abnégation répandue sur l'asphalte.

Passé ce spectacle gratuitement offert à la planète entière via les RS, ils se retrouvent "au MC Do", sans fumer, sans boire et sans sexe, car s'adonner à ces trois activités ce n'est pas "bien". Surtout simultanément. 

Ces jeunes sont vraiment abandonnés, perdus, des instruments pour les loups qui ont déjà mangé une bonne partie de leur vie.






En conclusion, cela risque de finir en dictature : Vidéo offerte par  Ubertin de Casale, merci à lui !