mardi 31 janvier 2017

Internet, ce permis à points.

En marge du décret très critiqué pris par Donald Trump pour empêcher les citoyens de sept pays à majorité musulmane d’entrer sur le territoire américain, il apparaît que le service des douanes et de la protection des frontières (Customs and Border Protection ou CBP) des États-Unis s’est aussi mis à contrôler l’activité sur les réseaux sociaux des immigrants se rendant en Amérique.


C’est ce que rapporte le quotidien britannique The independent.
Ces incidents répétés ont poussé le Conseil pour les rapports américano-musulmans (Council on American-Islamic Relations, ou CAIR) à déposer une série de plaintescontre la douane pour avoir interrogé des Américains revenant d’un voyage à l’étranger au sujet de leurs opinions politiques, de leurs pratiques religieuses ainsi que ce qu’ils pensent de certains groupes accusés de terrorisme, entre autres choses.
Les touristes ne sont pas immunisés contre la curiosité de la CBP. En effet, il faut savoir que depuis le 20 décembre, les voyageurs se rendant aux USA sont invités à renseigner sur leur formulaire de demande d’ESTA (Electronic System for Travel Authorization, réservé aux ressortissants des 38 pays exemptés de visa pour une visite de 90 jours ou moins), la liste des réseaux sociaux sur lesquels ils sont inscrits.



Washington pourrait faire évoluer ses positions sur le sujet dans les années à venir, en exigeant par exemple que les visiteurs se rendant aux États-Unis listent la totalité de leur présence en ligne. Source

1 commentaire:

  1. ano@ano.com

    Présence sur les réseaux sociaux :
    Je dis des vilénies sur le blog à Wendy mais je suis pro-Trump et j'aime les murs surtout s'ils sont hauts et qu'il y a des rayons laser.

    Je peux rentrer Donald ? :D

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.