jeudi 5 janvier 2017

France : une dette de 265% du PIB !

Au moment où la campagne présidentielle commence à s’intensifier, nul doute que la question des 2200 milliards de dette publique sera au centre de certains débats voire de vifs pugilats.
Et pourtant,  » le compte n’y est pas « , car la dette n’est pas de 97,4% de notre PIB mais de plus de 265% du fait des engagements hors-bilan.
deux exemples :
- l’Unedic qui est tellement endettée (près de 40 milliards) qu’elle ne pourrait se financer auprès des banques sans la caution de l’Etat. Cette caution ne se retrouve pas dans la dette au sens de Maastricht, elle est dite hors-bilan.
- les pensions des fonctionnaires ne sont pas comptabilisées au mois le mois sous forme de provisions, mais inscrites en hors-bilan. c’est une convention – contestée par l’OCDE – qui permet de sortir plus de 1 700 milliards de dettes sous prétexte que son exigibilité est différée.
Au total, la France compte plus de 3 280 milliards d’engagements hors-bilan.
Le Président de la République, dans son allocution de renoncement, a indiqué avoir « préservé » la dette ce qui est un qualificatif singulier et innovant. Pour le citoyen, les choses sont claires et doivent être énoncées : en dix ans, la dette hors-bilan a été multipliée par 3,5 et pèse désormais plus de 160% du PIB.
....une question d’indépendance nationale et de solidité du pacte tacite entre les générations.

5 commentaires:

  1. « ....une question d’indépendance nationale et de solidité du pacte tacite entre les générations. »

    Exactement, fuck les vieux, ces salauds de 68ards qui n'ont fait que pourrir le pays et qui maintenant font tout pour maintenir le système juste pour toucher leur retraite le temps de crever, alors que nous on doit bosser pour ces parasites qui ne font rien à part pioncer ou regarder France 3.

    Ouais ouais on va me parler de ces conneries de B. Friot sur la «valeur marchande» ou pas, toujours est-il qu'on produit en construisant quelque chose dans le BTP ou en étant boucher qu'en portant des charentaises.

    Je hais les vieux. Ils nous laissent la dette, la gauche, la destruction de tout ceux pour quoi leurs pères à eux se sont battus et l'immigration.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je jouis en lisant ce com.

      Ce que tu dois faire prioritairement, c'est penser à toi et à la famille que tu vas construire jeune blanc.

      Laisse les vieux 68-tards se démerder avec les immigrés pour leurs retraites. Ce qui compte c'est l'avenir. ;)

      Je te souhaite le meilleur.

      Supprimer
    2. Il est vrai que normalement on loue ses vieux et qu'on porte leur héritage.

      Les nôtres ne laissent qu'un champ de ruine et nous crachent à la gueule.

      Ils seront "la génération des maudits". Ceux qui auront détruit la France pour leur petit estomac, leur petite bite, leur petit vagin, leur petite croisière.

      Personne ne les regrettera.

      En tout cas, je soutiens 100% les jeunes de ne pas vouloir être solidaires financièrement avec eux. Aux jeunes : faites des petits français, des petits blancs. Mettez tous vos moyens là dedans !

      Que les vieux pourris se démerdent avec leurs immigrés pour leurs retraites !

      Supprimer
  2. .. les produits dérivés et autres shadows banking qui sont équivalente à de la dette privée...Cela représente combien de fois le PIB mondial : 11 fois, 12 fois ? 13 ....

    Steph

    RépondreSupprimer
  3. Bienvenue dans la Grèce d'Hollandréou. ;-)

    Géocédille

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.