dimanche 1 janvier 2017

Fêtes mortelles

En dépit de l'islamisation croissante de la société dont se plaignent les détracteurs du président Recep Tayyip Erdogan depuis que son parti est au pouvoir, le club Reina est resté l'un des repaires incontournables de la jet-set turque et des fêtards pas trop regardants sur la dépense.
Au fil des ans, la boîte de nuit est devenue un lieu de rencontre pour les vedettes des équipes de football stambouliotes et celles de séries télévisées très suivies en Turquie.
Les réjouissances ne s’achèvent d'habitude qu'au petit matin et les clients s'engouffrent dans des voitures qui les attendent pour les conduire chez eux.
Source



Si on me donnait la liste des fêtes interdites, je la transmettrais avec plaisir.

On me souffle dans l'oreillette que toutes les fêtes sont interdites. Ok.

Chers lecteurs, ne fêtez rien ! Un monde décidément de rien !

Un monde contraint c'est incontestablement l'enfer.

-------

Affiche turque : "nous sommes musulmans, ni Noël, ni nouvel an" !




Ça ne me dérange pas. 

12 commentaires:

  1. Cette fois ce sera compliqué de mettre cet attentat au crédit des Kurdes car il est bien connu qu'ils ne s'en prennent qu'aux militaires et aux policiers turcs.
    Alors qui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas réponse à ça, NoMad !!!!
      Tout est envisageable ....

      Supprimer
    2. 39 morts dont 16 étrangers. Étrange...

      Notre peut-être première ministre :
      https://www.youtube.com/watch?v=QYmViPTndxw

      Tout est envisageable comme tu le dis si bien...

      Supprimer
  2. Massacre dans une boite de nuit à Istanbul lors du nouvel an.

    Derrière la propagande haineuse, la violence meurtrière.

    Honte à l'islam. Faillite morale permanente.

    Géocédille

    RépondreSupprimer
  3. Le père noel n'a jamais existé, ce ne sont que des fables et occulte => père noel adios, bon débarras.

    Le Christ n'est pas né un 25/12.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le oère noël, c'est santa Klaus ou santa Nikolaos ou en grec agios Nikolaos, en français saint Nicolas.

      Saint Nicolas est né à Patare, en Lycie, vers 270 et mort à Myre dont il était l'évêque en 345.

      Il a participé au premier concile de Nicée au cours duquel il a combattu l'arianisme.

      Il aurait payé la dot de tois jeunes filles dont le père était ruiné, pour leur permettre de trouver mari.

      La tradition en a fait le pourvoyeur de cadeaux aux enfants sages.
      Le père noël actuel est une pub de Coca Cola.

      Géocédille

      Supprimer
  4. Incroyable getion de la confiscation des Corans 'salafistes' en Allemagne :

    http://www.dw.com/en/german-authorities-puzzled-over-koran-disposal/a-36956283

    Les autorités allemandes on confisqué des disaines de milliers de Corans salafistes (d'obédience saoudienne) traduits sans les euphémismes d'usage dans les autres mosquées (d'obédience marocaines, tunisienne etc) plus honteuses ou pudiques.

    Sauf que voilà, le texte a beau violer la loi allemande par ses appels au meurtre, il n'en est pas moins l'entichissement culturel de la religion de paix et d'amouuuur auquel on doit le respect dans la pensée politiquement correcte outre Rhin.

    Le stock est devenu un sparadrap de Haddock collé aux doigts des zotorités.

    Impossible de le brûler, pilonner ou jeter aux ordures sans manquer de respect aux membres de la secte, pardon, aux adeptes de cette belle religion d'amouuur et de paix.

    On recherche donc un pays musulman qui accepterait de prêter son desert avin qu'on puisse s'en débarasser de façon islamicocompatible : enterré en terre musulmane de sorte que nul ne puisse marcher dessus jamais.

    On se demande si tous ça c'est pas plutôt pour éviter que le kouffar ne s'informe du sort qu'on lui reserve dans des Corans honnêtement traduits.

    Tartufferie totale. Cachee ce sabre que je ne saurait voir.

    Géocédille.

    RépondreSupprimer
  5. Comment tu vis en Grèce ? T'as un business ?

    T'as bien de la chance, bon mis à part que ce pays subit les attaques de la Banque Mondiale, là-bas l'Orthodoxie règne et évoquer n'importe quel délire du désert est passible de lynchage.

    J'ai bien envie de m'installer passé trente ans en Europe de l'Est juste pour ça, mais ça m'embêterait vraiment d'avoir eu accès à une formation d'ingé et ne pas rembourser la totalité plus les intérêts. J'suis pas un migrant moi.

    Mais bonne année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je bosse en France. Je suis né à Paris en fait.
      Je n'avais d'ailleurs jamais envisagé m'installer en Grèce avant disons... 2005 mais la France ressemble de moins en moins à la France. Je me sentais 100% Français jusque là, cultivé au Rabelais et Molière 1er choix. Mon hellénisme, je le vivais plus dans les vers de Racine que dans ceux de Sophocle et ça le suffisait emplement.
      Je n'avais plus mis les pieds en Grèce pendant 7 années.
      Mais depuis qu'être Français, ça veux dire parler avec l'accent de banlieue ponctué de 'sa race' et 'l'aut'bouffon', qu'il est de bon ton d'être antichrétien, anticulture, antifamille, anti-patrie, j'ai perdu le fil de l'intégration réussie. Si tout ce que j'aime de la France -sa culture, sa grandeur, son rayonnement, sa philosophie, son non alignement politique, son indépendence- n'est plus valorisé et se trouve au contraire destiné à disparaitre, comment me projeter dans le désir de devenir un Français 2.0, modèle globalisé?
      Je me suis rendu compte de ça en voyage en Grèce. Là bas les gens ne luttent pas contre ce qu'ils sont. Il n'y a pas de culpabilité post coloniale, c'est la Grèce qui était colonie ottomane.
      Il n'y a pas de culpabilité pétiniste, il n'y a pas eu de gouvernement de collaboration. Il n'y a pas eu de science ou loi racistes, on n'avait jamais vu un noir. Mais par dessus tout, on y respecte son prochain. Y'a pas ce coté 'lutte de tous contre tous', guerre des classes sociales, des sexes, des âges, des races, des victimes par association, des progressistes autoproclamés contre facho imaginaire...
      La TV grecque était ô combien plus saine que le robinet à merde quest la TV française... l'UE l'a fait fermer de façon dictatoriale.
      Bref, la Grèce est assiégée parce qu'elle résiste. On vit bien mieux dans l'adversité quand on sait qu'on a moralement raison.
      La France me déprime car elle a fait toutes les concessions elle même, changé sa propre constitution, défroqué sa démocratie en annulant le référendum de 2005, accepté les guerres criminelles de l'OTAN, dans l'espoir de rester à la table des puissants.
      Bref, contrairement au Français de souche, qui n'a pas d'autre alternative que subir, j'ai celui du retour au pays de mes aïeux (ironiquement mon père est né à Alexandrie d'Egypte, mais bon, nous avons perdu l'Alexandrie grecque avec la révolution de Nasser.)
      Donc, voilà, je suis en train de me préparer un plan de replis 'au vert' en Grèce car je pense qu'en France ça va aller assez mal assez vite. Je n'ai pas envie de quitter la France, je l'aime. J'aile les Français, maus voys voys êtes laissé bouffer sans réagir.
      Douce France, cher pays de mon enfance...
      Géocédille

      Supprimer
    2. Sacré gros doigts... je disais, j'aime les Français, mais vous vous êtes laissé bouffer sans réagir.
      Comprenez moi bien, je ne reproche rien à la France. La France m'a tout donné (et je lui ai donné volontiers un an de ma vie sous les drapeaux), mais ce n'est plus la même France.
      Sinon, les Russes ont de très bommes écoles d'ingénieur.
      Bonne année à toi Scipion.
      Géocédille

      Supprimer
    3. Je suis bien triste de lire cela.
      Mais c'est vrai : pourquoi rester dans un pays qui ne se ressemble plus.
      Pays trahi et défiguré...

      Supprimer

Modération en place !

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.