vendredi 27 janvier 2017

Des incendies ravagent le Chili

Après les 800.000 hectares argentins partis en fumée, le Chili brûle.

Dix morts, des milliers de personnes évacuées, des paysages apocalyptiques. Le Chili est ravagé depuis plus d'une semaine par des feux de forêts incontrôlables. Le «pire désastre forestier» de l'histoire du pays, assure la présidente Michelle Bachelet. Les flammes se sont propagées dans sept régions du centre et du sud du pays, attisées par des températures très élevées et des vents violents. Près de 290.000 hectares sont partis en fumée.
Une source

Pour les mêmes raisons qu'en Argentine ...sécheresse...

Source Image satellite NASA, et plus sur le lien.



Nous avons perdu les forêts et les herbages de tout le Sud de l'Amérique du Sud...cet hiver 2016-17.....le feu ne connaît pas les frontières. 

Ou bien.... Incendies volontaires....disent certains devant l'ampleur du désastre...



Une mort par asphyxie .... 

2 commentaires:

  1. Qui est propriètaire de ces terres protègèes ?

    Billou et compagnie. Terres tellement protègèes qu il était impossible d acheter des amandes des pins auracaria "desespoir du singe". Interdi d exportation. Bien les auracarias se volatilisent, qui va semer leurs graines ?

    Pignoufs !

    Les graines en question ont le goût des pignons de pins mais nettement plus grosses.

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  2. Et comme souvent,dans ses cas là, on constate que nos infrastructures sont dépassées et n'espèrent qu'une météo clémente pour les aider....

    Il y a déjà 10 morts... Paix à eux.....

    Nos médias en parlent parce que ça colle avec la propagande officielle du réchaud climatique... Ils ont été moins prolixe sur l'épisode frileux européen.... Des chutes de neiges impressionnantes en Algérie, Italie (3m dans le secteur de l'avalanche meurtrière),Turquie, Corse......

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.