mercredi 28 décembre 2016

Sans dent en français c'est sans toit

L’ensemble des indicateurs dans le domaine des crédits immobiliers aux particuliers se détériorent, faisant craindre un accroissement du fardeau supporté par les ménages, révèle un rapport de la Banque de France.



1) les Français ayant souscrit des prêts immobiliers en 2016 sont plus endettés que ceux qui l’ont fait en 2015, 

 2) les efforts nécessaires au remboursement de ces créances s’avèrent plus conséquents. 

3) Le montant moyen du prêt moyen augmente et passe de 146 600 euros en 2015 à 151 200 euros en 2016. 



3) La durée moyenne du crédit progresse également : de 18 ans en moyenne en 2015, elle passe à 18,5 ans. 

4) Le « taux d’effort », (le taux d'endettement) c’est-à-dire la partie de ses revenus que le ménage consacre au remboursement du prêt, connaît également une légère hausse, passant de 29,37% à 29,59%. 

Mais : Le revenu annuel moyen des emprunteurs baisse, passant de 33 807 euros en 2015 à 33 417 euros en 2016.




1 commentaire:

  1. Je ne serais jamais assez reconnaissant envers mon banquier français de sa réponse quand je suis allé lui parler de mon petit projet d'acheter une maisonette... en Grèce. J'ai cru qu'il allait appeler la sécurité et me faire virer manu minitari de son bureau.

    Bref, j'ai compris, après qq appels à la concurrence qu'aucune banque française ne me preterait une denier pour mon projet au pays qui avait endetté les banques françaises.

    Aussi je me suis efforcé à trouver qq chose qui entre dans mon apport initial, impôts et frais de notaires inclus.. sans crédits bancaire. Dur dur.

    Et j'ai trouvé. J'ai dû chercher comme un fou, mais j'ai trouvé. Une affaire incroyable, pile poil dans les possibilités, nikel (et même plus : sol en marbre, cuisine aménagée en bois massif et tout) !

    Je suis proprio sans crédit sur le dos, sans même une agence immobiliere comme intermediaire. Nécessité fait loi.

    Merci donc à mon trouillard de banquier. Je t'aimes, si tu te reconnais, malgré ta tronche d'apothicaire. Bonne année. Tu m'as obligé à me bouger le c... et a me debrouiller tout seul et je t'en remercie.

    Grace à ta frilosité mon taux d'endettement est égal à la tête à Toto. :-)
    Elle est pas belle lavie?
    Geocedille.

    RépondreSupprimer

Modération en place !

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.