lundi 5 décembre 2016

présidentielles : les 13 millions de pauvres ne voteront pas ?

.....et ne voteront pas. entre non-inscrits et "mal-inscrits".

on nous a inventé une nouvelle catégorie de non-votants : "les pov'mal inscrits".

retenir : "pauvres".
-------------------------------------------
 source

Ils doivent prendre le train, la voiture ou traverser leur ville en transports en commun pour pouvoir voter. Plus de 6,5 millions de personnes sont concernées par la mal-inscription, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas inscrites dans le bureau de vote le plus proche de chez elles. Un facteur déterminant pour l’abstention à une élection.

le grand fourre-tout des non-votants parce que "mal-inscrits" et/ou "non-inscrits" :

 Ils ont un profil sociologique très différent de ceux qui sont non-inscrits. Les mal-inscrits sont les étudiants qui sont encore inscrits chez leurs parents, les cadres qui ont été mutés, les catégories sociologiques supérieures. Mais on compte aussi les précaires, qui sont régulièrement expulsés de chez eux et qui doivent déménager.

En revanche, les non-inscrits sont plutôt des jeunes sans diplômes, des ouvriers ou des employés du secteur tertiaire fragiles et des personnes d’origine étrangère. tiens ? pourquoi les "français d'origine étrangère ne voteraient pas ?

- 7,2 millions de personnes sont inscrites mais dans une commune autre que dans celle où elles résident. Ajoutées à cela, 2 millions de personnes sont inscrites dans leur ville de résidence mais dans le mauvais bureau de vote.
- + 3,5 millions de personnes ne sont pas inscrites du tout sur les listes électorales. source et plus

--En tout cela fait donc 13 millions de personnes excluent exclues du vote.

 En 2012, seules 10 % des personnes inscrites dans le bureau de vote le plus proche de chez elles ne sont pas allées voter, ni à la présidentielle, ni aux législatives. Pour les personnes mal inscrites dans leur propre commune, l’abstention montait à 14,5 %. C’est déjà un obstacle suffisant au vote. Et elle était de plus de 28 % pour les citoyens mal-inscrits en dehors de leur commune.

et aux fameuses primaires de la droite ?

 Lors de la primaire de la droite, seules 10 % des personnes inscrites sur les listes électorales se sont déplacées pour choisir le candidat des Républicains. Les catégories populaires restent dures à mobiliser. Elles ont peu voté lors de ce scrutin.

 ------------------------------------------

ça pose un vrai problème démocratique. un vrai. c'est un peu comme si... "on" ne voulait plus du système démocratique.... non...est-ce possible....?!  






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.