mercredi 14 décembre 2016

"Porno-Vengeur".

Un américain sur 25 est victime de la diffusion en ligne – ou de la menace de le faire – de photos dénudées ou à caractère sexuel sans son consentement. Le phénomène qui a explosé avec les réseaux sociaux, touche particulièrement les jeunes femmes.
Ce peut être un amoureux éconduit qui se venge, ou un pirate informatique qui diffuse largement des photos volées de célébrités nues : 
le «porno vengeur» est un fléau qui touche des millions d'Américains et contre lequel les victimes sont souvent démunies.
Une étude publiée le 13 décembre montre que la diffusion en ligne ou la menace de rendre publiques des photos dénudées ou à caractère sexuel sans le consentement des personnes concernées touche un Américain sur 25.

------- Source

Heu.... Comment dire ? Il est nécessaire de filmer ou de photographier ses ébats ? 
Pour être bien certains de les avoir vécus ? 
Ils doivent être bien tristes les ébats en question pour qu'on aie besoin d'en avoir une preuve....afin de ne pas les oublier ....

La misère sexuelle n'est que de la misère amoureuse.


2 commentaires:

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.