mercredi 7 décembre 2016

L'église appelle à en finir avec le nucléaire

Un appel lancé à l’Eglise catholique du monde entier
« Nous devons reconsidérer notre mode de vie et notre manière de consommer, mettre en valeur la dignité humaine et approfondir nos relations à Dieu, la société et la nature. Chaque citoyen du monde a une part de responsabilité et de solidarité à avoir dans la préservation de l’environnement et dans la protection de la vie dans son ensemble, qui est l’œuvre de Dieu », affirment-ils. Selon eux, les dangers du nucléaire sont mondiaux, car lorsque survient un accident, la contamination radioactive s’étend bien au-delà des frontières géographiques. De plus, compte tenu du contexte international actuel, « les centrales nucléaires sont potentiellement en danger, car elles peuvent devenir la cible d’attaques terroristes ».
« C’est pour cela que nous, évêques catholiques du Japon, appelons tous les citoyens qui partagent notre maison commune, la terre, à se donner la main, à se rassembler et à agir ensemble dans la solidarité pour mettre fin au nucléaire civil. Nous nous tournons en premier vers l’Eglise catholique à travers le monde, afin de développer ensemble coopération et solidarité. Ainsi nous pourrons former une solidarité internationale qui transcende les religions, les races et les nations. » Les évêques japonais invitent également les conférences épiscopales du monde entier à comprendre les dangers liés au nucléaire, à aborder la question d’un point de vue biblique et à se positionner publiquement, à l’exemple du voisin coréen qui, en novembre 2012, avait pris position aux côtés des évêques japonais pour que les deux pays renoncent à l’énergie nucléaire.
« Jésus-Christ nous invite à nous aimer les uns les autres (Jn 13,34). Cet appel ne concerne-t-il pas aussi notre responsabilité et notre devoir de protéger la terre, la maison commune de notre humanité présente et future ? », interroge la CBCJ.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.