lundi 12 décembre 2016

Le pétrole en forte hausse.

Les prix de l'or noir prennent environ 5% ce lundi. Pour la première fois en 15 ans, l'Opep a conclu un accord de réduction de la production impliquant des pays non-membres du cartel.


Des fonds pour faire la guerre, pour certains. Et pour d'autres (beaucoup) moins de biens. Le pétrole ne pouvait pas rester si bas quoiqu'il en soit. L'augmentation des prix signifient pour certains pays le fait d'éviter la disette en 2017. .... Tic-tac....


Les cours du Brent (référence pour le pétrole algérien) s’envolent ce lundi matin, deux jours après l’accord historique entre l’Opep et les pays non-Opep. À 8 heures, le baril progressait de 4,8% à 56,8 dollars, après avoir touché en séance un pic à 57,50 dollars. Ce qui porte les gains en un mois à 27,45%.

Les marchés saluent les annonces faites samedi à Vienne. Onze pays non-Opep, dont la Russie, se sont engagés à diminuer leur production de 558.000 barils par jour. Pour sa part, l’Arabie saoudite a annoncé son intention d’aller au-delà de l’accord du 30 novembre, en réduisant sa production sous le seuil prévu.

Rappel, OPEC :
  • Its members include Algeria, Angola, Ecuador, Gabon, Iran, Iraq, Kuwait, Libya, Nigeria, Qatar, Saudi Arabia, UAE and Venezuela
  • A number of other major oil-producing nations such as the US and Russia are not Opec members



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.